Translate

Nombre total de pages vues

lundi 1 mars 2010

29 - Course contre la montre.

EPISODE 5
Les tableaux pour l'exposition de Yerres sont tous réalisés. Deux portraits que je viens de terminer, dont un que les élèves de Couze connaissent car je le leur ai présenté lors de la journée portes ouvertes, plus le portrait de Fatima ou celui de Rose et trois nus. Je me devais de présenter des thèmes que j'enseigne à la Société des Pastellistes de France. Point de paysage, point de vieilles carrosseries. Maintenant va commencer une véritable course contre la montre :

Mardi 16 février
Rendez-vous chez le photographe Michel Dartenset, à Périgueux, pour le tirage de 6 photographies en grand format qui ont pour but de montrer l'évolution d'un de mes tableaux, dans le style des diaporamas que je vous élabore. Détermination du format et du papier du tirage. Je vais les encadrer de la même manière que mes tableaux pour qu'elles s'intègrent au mieux.

Mercredi 17 février

Commande à Bordeaux des 12 cadres de type "caisse américaine". La semaine précédente j'ai commandé, auprès de Sébastien de Beaux-Arts Bergerac, des cartons contrecollés pour les passe-partout et enfin la commande des contre-plaqués et des verres.

Vendredi 19 février

Le matin, dernière retouche sur le tableau, puis emballage dans le grand carton à dessin et hop ! Dans le coffre de la Volvo. Ensuite une halte chez M. Bricolage pour la découpe des contre-plaqués qui serviront de fond pour les tableaux et seront vissés sur les caisses américaines et la découpe des verres. Retour à Bergerac pour décharger le précieux et fragile chargement. Passage chez Sébastien (Beaux-Arts Bergerac) pour prendre réception de cartons et de contrecollés, mais il n'a pas été livré…

Ensuite rendez-vous chez mon ami Robert Billant pour photographier les derniers tableaux réalisés. Robert possède deux projecteurs professionnels pour éclairer les œuvres lors de la prise de vues afin d'obtenir des photographies irréprochables tant au niveau de la netteté que du rendu des couleurs.
Rendez-vous également chez Nathalie, qui doit m'écrire un texte décrivant ma carrière. Le genre de texte d'introduction que tout artiste se doit de présenter. Je me voyais mal le faire moi-même.

Samedi 20 février

Aller-retour à Bordeaux pour récupérer les caisses américaines et quelques outillages d'encadrements, anneaux, fil d'acier etc. Un croché par Périgueux, chez Michel Dartenset pour récupérer les tirages photos et retour à Bergerac. Tout est là, il n'y a plus qu'à encadrer. 6 petits tableaux pour le pas-à-pas 3 moyens pour les portraits et 3 grands pour les nus. Il ne manque plus que le contrecollé, Sébastien n'est toujours pas livré…

Lundi 22 février

Angoisse dès le matin à l'écoute de la radio : risque de pénurie de carburant pour cause de grèvedu personnel des raffineries. Et si ça tombait au moment où je dois livrer mes tableaux ?

Toujours pas de livraison Canson chez Sébastien alors que son chèque a été encaissé et qu'il vient de recevoir la facture (?), il y a vraiment des choses qui ne tournent pas rond dans notre société. Plus les sociétés font de bénéfices et plus elles licencient en prévision de l'avenir, soi-disant, et elles encaissent votre argent bien avant de vous donner la marchandise.
Un courriel à la Société des Pastellistes pour donner les titres, formats et prix de chaque tableau. Toujours par courriel, réception du texte de Nathalie, un très joli texte que j'envoie à la Société des Pastellistes. Et début de l'encadrement.

Mardi 23 février
Ouf ! Sébastien vient de me livrer les contrecollés tant attendus. Cette fois, tout est là !
Première phase = vernir les caisses américaines.
Deuxième phase = pendant le séchage des cadres commencer la mise en paquet des six petits cadres de la démonstration.
Troisième phase = Deuxième couche de vernis
Quatrième phase = Mise en paquet des tableaux
Cinquième phase = Fixation des paquets dans leur cadre.
Aujourd'hui c'est vernissage… Tiens donc, vernissage ? Non, non, je ne vous invite pas à boire un coup.

Mercredi 24 février
Vacances scolaires obligent, pas de cours aujourd'hui, je peux me consacrer à mes encadrements. Tout d'abord le premier petit tableau de la série démonstration, afin de me faire la main avant de passer au plus grand de tous, "L'éveil" qui mesure 116 cm x 89 cm. et là, il ne faut pas se louper !

Jeudi 25 février
Le grand tableau est presque terminé et j'ai commencé la mise sous cadre d'un des portraits tout en faisant une série de photographies car j'ai eu l'idée de vous offrir un petit cours d'encadrement virtuel qui paraîtra bientôt sur le site.

Vendredi 26 février
J'entame l'encadrement des 5 démos restantes. Le grand tableau est, quant à lui, terminé et l'encadrement du type "caisse américaine" se révèle être encore l'idéal. Il est absolument neutre, n'apporte pas de plus à l'œuvre mais ne lui enlève rien non plus. Il se contente de l'encadrer proprement et sobrement.

Samedi 27 février
Finalement mes tableaux sont trop grands pour la voiture de Peter Thomas. Je vais donc devoir les amener à Paris moi-même. Coup de téléphone à Liliane Desmaret qui s'occupe de la Société des Pastellistes et le rendez-vous est pris pour vendredi 5 mars prochain à Yerres. J'en profite ici aussi pour signaler aux élèves du jeudi, que le jeudi 18 mars, il n'y aura pas de cours puisque je serai de nouveau sur la route, pour être présent le soir même au vernissage. Et je continue les encadrements...

Dimanche 28 février
Premier dimanche depuis les fêtes de fin d'année où je vais pouvoir me relaxer. Je n'irai pas m'enfermer dans mon atelier, je vais me laisser vivre un peu et regarder à la télévision la première manche du championnat du monde moto de Superbike, en Australie. Ceux qui ont pu écouter les émissions de radio savent que la compétition moto fait partie de ma vie. J'en profite pour saluer mon ami Jacky Hutteau qui anime ce blog par ses commentaires chaleureux.
Il me reste 3 grands tableaux à encadrer…

6 commentaires:

  1. Et ben ! Quel parcours du combattant ! Des fois j'envie les peintres à l'acrylique qui peuvent se passer des contraintes de l'encadrement. Yerres est à 50 kms de chez moi ! J'ai prévu de me rendre à l'expo un samedi après-midi ! Peut-être y seras tu à ce moment. ;) En attendant... sois zen ! ;)
    (Amusant car "L'Eveil" est également le titre du pastel que je viens de finir ! ^^ )

    RépondreSupprimer
  2. Je suis essoufflée rien que de lire le déroulement de ton emploi du temps.J'imagine que c'est comme l'ascension d'une montagne.On ne peut atteindre le sommet si cette montagne est lisse. C'est grâce aux aspérités que l'on arrive à se hisser jusqu'en haut.Alors courage l'Artiste!

    RépondreSupprimer
  3. Et puisque tu parles des motos, c'est exactement la même chose à chaque début de saison pour être prêt à temps. Les journées et les nuits sont courtes. Mais c'était identique pour le salon de la Compétition de Paris où tu présentais tes premières œuvres, et me donnais un sacré coup de main à transporter les motos de Grands Prix en urgence. Allez roule....le succès est au bout de la route!!

    RépondreSupprimer
  4. Repos Dimanche... oui mais tu as oublié de dire que le samedi 27 au soir nous sommes allés à Mescoules, au repas des chasseurs et nous nous sommes "régalés" : soupe à l'oignon, civet de chevreuil, roti de sanglier, fromage et tarte aux fruits, arrosé de rosé et de rouge...du pays. Merci les Mescoulésiens, vous êtes irremplaçables : on vous aime.
    Martine

    RépondreSupprimer
  5. D'où le titre de mon tableau "Mescoules l'accueillante" à aller regarder naître dans les pas-à-pas du site ;-)

    Les repas de chasse et la convivialité peuvent être une belle source d'inspiration. C'est sûr, on les aime nos villageois.

    RépondreSupprimer
  6. Merci de prendre le temps pour nous faire partager ta vie d'artiste. De nous montrer ainsi la considération que tu portes à tes élèves et à ton public pour, peu à peu, faire de l'Académie Pictura une vie de famille élargie.
    Amicalement

    RépondreSupprimer