Translate

Nombre total de pages vues

mardi 23 mars 2010

34 - Jacques

Jacques Renat est le plus ancien élève de l'Académie Pictura et également le plus ancien de mes élèves. Je me souviens de ce mardi d'octobre 1998, alors que je venais d'ouvrir ma salle de cours depuis à peine un mois, de cet homme aux cheveux tout blancs taillés en brosse et à la voix tonnante, descendre d'un étage sur les conseils de Robert, pour venir prendre quelques cours de perfectionnement en dessin. Puis il s'essaya au pastel, curieux de tout qu'il était. Après l'acquisition de sa première boîte, il décida d'alterner ses cours entre Robert en peinture à l'huile et moi-même : le mardi chez moi, le jeudi chez Robert.


JACOUNA c'est sa signature

Puis il s'est totalement converti au pastel, l'une des raisons de sa conversion, outre l'attrait pour ce médium, le fait de pouvoir ouvrir la boîte de pouvoir peindre immédiatement, de la refermer en fin de cours et d'aller tout simplement se laver les mains avant de partir, ça l'a beaucoup séduit . A 77 ans, Jacques venait encore deux fois par semaine et il a cumulé et empilé un nombre incalculable de pastels en ayant abordé tous les genres. Puis les années passant il a décidé de ne venir que le mardi, mais tous les mardis !


Forte marée - Jacques Renat

Les élèves du même cours savaient qu'il y avait une place qui était réservée, près de la porte-fenêtre, au fond de la salle, celle de Jacques, le petit bonhomme qui avait toujours un mot pour faire rire ces dames. Aujourd'hui, il n'y a plus de place réservée, Jacques nous a quittés.

3 commentaires:

  1. C'est un bel hommage que tu lui rends, Jacques va nous manquer.
    Toutes mes condoléances à sa famille.

    RépondreSupprimer
  2. je n'avais pas eu l'occasion de le rencontrer mais je trouve tes mots tres touchants. Et si il avait finallement choisi le pastel, c'est aussi parce qu'il y a trouvé un prof irremplaçable.
    Merci pour tout ce que tu es.

    RépondreSupprimer
  3. En regardant cette place vide, tu penseras à lui et au plaisir que vous avez partagé, lui en apprenant et toi en lui transmettant ta passion.
    Ses pastels restent, alors il est toujours là, quelque part.
    Amitiés Jean Charles.

    RépondreSupprimer