Translate

Nombre total de pages vues

lundi 3 mai 2010

40 - Au retour de Yerres

Cette fois, je ne vous ai pas fait un reportage photo sur mon aller-retour éclair en région parisienne pour récupérer mes tableaux. Départ à 16 h 30, mardi après les cours, j'arrive à Orléans aux alentours de 21 heures. Arrêt dans une aire de repos, dîner dans une cafétéria, puis aménagement rapide de la Volvo en camping-car, avec petit matelas et sac de couchage. Les deux mètres qui séparent les sièges arrières repliés du hayon me laissent largement la place de m'aménager un coin couchage très confortable.
Après une nuit tranquille, réveil vers les 6 heures, douche et petit déjeuner toujours à la cafétéria. Pliage du couchage et me voilà reparti. A 8 h 30 je bois un petit café en terrasse en face de l'église de Yerres. A 9 heures je récupère tous mes tableaux, oui tous, malheureusement. À 10 heures je suis au péage de Saint Arnoux, sur la route du retour.
J'ai le temps de réfléchir sur ce long ruban de bitume. Calé à 130 km/h mon esprit vagabonde de souvenirs d'expositions passées aux projets et futures manifestations. La prochaine se fera dans un mois, à La Baule, l'exposition des amis de Chris en Presqu'île de Guérande. J'y apporterai 16 tableaux pour illustrer mes deux thèmes du moment, les vieilles carrosseries que j'appelle aussi les oubliés et des nus. Puis viendra Feytiat avec 6 ou 8 nouvelles vieilles tôles dans des situations ou des utilisations peu banales. Saint Florent où je n'exposerai que des nus. Saussignac première quinzaine d'août avec des paysages. Saint Aulaye deuxième quinzaine d'août avec deux nus et un paysage. Et enfin, pour terminer l'année, à Bergerac en décembre si tout va bien, un grand projet dont je vous reparlerai plus tard.

Ce n'est pas moins d'une cinquantaine de tableaux qui vont voyager, dont plus de la moitié sont ou seront des nouveautés. Ah, la vie d'artiste, le long fleuve tranquille prend quelquefois des aspects de torrents tumultueux entrecoupés, de temps en temps, de rapides et aussi de chutes vertigineuses.

En attendant, je vous présente 3 nouveaux diaporamas. Le premier est l'une de mes nouvelles vieilles tôles, découverte sur le bord de la route de Beaumont en Périgord en passant par Couze. Le deuxième, c'est un dessin "Barbara" que j'ai réalisé à la mine de plomb, un médium que je n'avais plus utilisé depuis fort longtemps. J'y ai pris un grand plaisir, une manière de me relaxer de tous mes impératifs. Le troisième est l'illustration animée du pas-à-pas que j'ai réalisé pour l'exposition de Yerres et qui illustre l'avènement du "Retour Aux Sources".





A propos de Yerres et comme je l'avais prévu, je vais pouvoir vous présenter tous les tableaux à ma galerie "L'atelier d'artiste" à Bergerac. J'y ajouterai d'autres nus dans le même esprit. Cette exposition s'appellera "Des corps en décor" et entrera parfaitement dans le thème du Mai des Arts de cette année.

Une autre exposition à vous signaler chez Sébastien à La Galerie Beaux-Arts Bergerac dès le 5 mai et jusqu'au 29 mai. Huit jeunes de la région qui présentent leurs travaux, photos, dessins, peintures, tags, sculptures et bijoux. Éclectique et surprenant, sûrement passionnant, à voir…


A propos des vieilles carrosseries, je dois remercier tous ceux et celles qui m'ont indiqué des lieux où je pouvais éventuellement trouver mon bonheur. Nathalie pour ses vieux camions chez son voisin. Wilma et Jeanne, grâce à leur plan détaillé j'ai trouvé des merveilles. Michèle qui m'a entraîné de ferme en ferme, de chemin en chemin découvrir des véhicules aussi pittoresques que leurs propriétaires. Mary pour la Panhard que je n'avais pas au catalogue. Nadia, elle m'a trouvé une Aronde sous un roncier et un camion que je ne suis pas encore allé dénicher. Gilbert, Paulette et Cathy pour la Simca au fond du jardin. Geneviève, pour le Citroen que je n'oublie pas.
Merci à tous !

5 commentaires:

  1. C'est vraiment une idée fantastique ces diaporamas. On perçoit l'évolution de ton travail. Un bout du voile levé et pourtant tout reste à la fois mystérieux et fantastique. Comment arriver à un tel résultat ?

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,
    Pour l'instant je n'arrive pas à trouver un cours de pastel à Marseille. Chaque fois que je pose la question, on me regarde un peu ahuri. Certains même ne connaissent pas du tout le pastel ou ne le considère pas comme un outil pour peindre. Alors en attendant, je surveille l'apparition d'un nouveau diaporama et essaie de le décrypter.
    Vous avez de la chance à Bergerac !

    RépondreSupprimer
  3. Toujours aussi magique ces petits films.
    Merci beaucoup

    RépondreSupprimer
  4. Et si on continuez le jeu des questions/réponses ?
    Aprés les nus, les oubliés, c'est un autre sujet plutôt original. D'où t'es venu cette idées de les peindre ?

    RépondreSupprimer
  5. On ne se lasse pas de voir et revoir tes diaporamas.
    Quelle bouffée d'oxygène à chaque fois.
    Dans l'énumération de tes expos n'aurais-tu pas oublié Lalinde? J'espère que nous aurons quelquechose de toi...! A jeudi

    RépondreSupprimer