Translate

Nombre total de pages vues

lundi 22 novembre 2010

56 - Qu'avons-nous à partager ?

Certains ont tellement de choses à dire, à faire, à montrer et à démontrer, qu'une seule vie ne saurait suffire. Certains d'entre eux se laissent peu à peu habiter par la peinture jusqu'à ce qu'elle prenne toute sa place. Cela devient comme une évidence, ça s'impose à soi, on devient peintre à temps complet. Il faut en avoir la force de caractère et il faut en avoir l'âme. Je pourrais vous parler de tel ou tel peintre plus ou moins connu ou d'un de mes collègues pastellistes professionnels pour étayer mes propos. Je vais au contraire vous relater l'exemple d'un peintre amateur pour qui l'art graphique est en train de changer sa vie, peu à peu.
Lui (Pastel sec de Diane Rousseau)

Un jour, lors d'un stage de Gwenneth Barth, alors que j'étais son assistant, j'ai vu passer une jeune femme passionnée et déterminée. Elle tient, elle aussi, un blog et depuis notre rencontre, je garde un œil sur son travail. Du pastel sec, elle est passée au pastel gras, un médium dont je n'aime guère la pratique pour ma part, mais peu importent mes affinités. En fait, ce n'est pas tant son travail dont je vais vous parler, que sa manière d'aborder la peinture ou serait-ce la peinture qui est en train de la posséder peu à peu ?
La boucle d'oreille - autoportrait (Pastel sec de Diane Rousseau)

Diane est jeune, pressée, peut-être même impatiente sous un certain angle. Ce qui anime Diane, c'est son univers intérieur qu'elle construit à coups de pastels, de couleurs, de musiques, de lectures, de vie familiale, de jardinage, de cuisine. Tout ça peut sembler chaotique et en même temps son rêve semble à porter de main, au bout de la craie qui se transformera peut-être, un jour, en pinceau.
Quand on a la technique, mais qu'on n'a rien à dire, on fabrique de belles images, ce qui peut-être une fin en soi. Mais quand on a trop de choses à décrire, la technique peut vite paraître comme un carcan. Diane reviendra vers les fondamentaux quand elle aura cerné les limites de son expression et qu'elle se rendra compte qu'elle a encore bien plus à dire. Aujourd'hui, c'est délibérément qu'elle a laissé de côté cette technique et ses contraintes pour laisser le trop plein se déverser. Pour elle, une peinture ne repose pas entièrement sur ce qu'elle représente, mais aussi sur ce qu'elle symbolise.
Emily Rose (Technique mixte
)

Elle est honnête et sincère dans son travail. Cela dit, exprimer ses sentiments dans une peinture demande l’acquisition d’une habileté technique certaine qui peut donner justement toute liberté à s’exprimer pleinement. Après l'émerveillement et l'attrait de la découverte, elle reviendra vers l'acquisition de cette technique, forte de son expérience, de son vécu. En tout cas c'est ce que j'espère et ce que je lui souhaite. Il serait dommage qu'elle se contente du simple plaisir de peindre avec toute la passion qui l'habite. Il faut pousser les frontières, chercher toujours à aller un peu plus loin, approfondir, peaufiner son langage visuel, se remettre en question sans cesse. C'est comme n'importe quelle discipline, tout est question d’entraînement régulier et de recherche de solutions. Rien n’est simple et le meilleur ne peut émaner que d’un engagement total et profond. Je crois que Diane est capable d'aller jusque là.
Les célestes (Technique mixte
)

2 commentaires:

  1. Bonjour Jean-Charles,

    Comme toujours, voici une belle analyse mais aussi, une belle rencontre!!
    Je viens de visiter le site d'Anne Rousseau et.........Aïe, Aïe, Aïe, je suis submergée par l'émotion!!
    Ce qu'elle réalise est vraiment MAGNIFIQUE!!
    Merci Jean-Charles

    RépondreSupprimer
  2. Rentrée d'un stage professionnel, je viens relever ma boite mail et je vois avec joie, 3 mails intitulés Mise à jour du blog de l'artiste. Billet après billet, je commence à comprendre de mieux en mieux ce qu'est la démarche d'un véritable artiste et non pas tous ceux qui se pare de ce qualificatif parce qu'ils badigeonnent des toiles. Ton message sur la composition d'un tableau et ce que tu veux faire passer par le biais de ce drôle de poulailler. L'exemple de cette jeune peintre dont on devine ses interrogations et ses recherches à travers son blog et la petite phrase qui conclue le tout "Rien n’est simple et le meilleur ne peut émaner que d’un engagement total et profond. Tout est dit.
    Pour moi, tu es un merveilleux pastelliste mais aussi un homme d'une générosité incroyable, presque altruiste.

    RépondreSupprimer