Translate

Nombre total de pages vues

lundi 10 décembre 2012

121 - Démo : le drapé 3/3

Petit aparté :
1 - Sachez que l'Académie Pictura fermera ses portes pour ces fêtes de fin d'année, le vendredi 21 décembre prochain et jusqu'au dimanche 6 janvier. Les cours reprendront à partir du lundi 7 janvier et le jeudi 10 pour ceux de Couze et Lalinde.

2 - Le club de Couze organise un voyage à Paris (Musée d'Orsay) et Giverny (maison de Monnet + exposition internationnale de pastel) les samedi 8 et dimanche 9 juin 2013. Vous pouvez avoir tous les détails dans la page ACTUALITÉ (cliquez ICI), ou me demander les documents à l'atelier.

La carnation.

Maintenant le tableau est bien avancé. C'est avec l'apparition de la couleur de la peau que les réajustements de l'ensemble du tableau pourront se faire. 


Pour la peau, j'utilise des pastels Girault que j'ai affûté. Je pose les couleurs claires en premier, puis les foncées, tout comme le drapé. D'ailleurs, le cheminement est le même, c'est la touche qui va être différente. Ensuite je me saisis d'un crayon pastel jaune de Naples, très clair. J'ai une préférence pour les Caran d'Aches qui sont vraiment très tendres et qui se mêlent parfaitement aux pigments des Girault. 

Crayon pastel = estompe intelligente.
Je pose un voile de pigment sur l'ensemble des zones éclairées. Je fais de même avec un crayon pastel brun sur les zones d'ombre. Cette opération a pour effet d'estomper le pastel, d'unifier les ombres et lumières. Ainsi, les transitions trop dures s'adoucissent.

Visage terminé
Ensuite vient un long travail de petites touches, pour à la fois trouver les multiples teintes de la carnation et pour mettre en évidence le volume du personnage.

Je commence par le visage de Cécile, pour deux raisons : c'est l'endroit où l'on trouve le plus de couleurs sur le corps et ça va m'aider à déterminer la palette de couleurs pour le reste du corps. L'autre raison, c'est qu'une fois le visage réalisé, le personnage prend vie sur la feuille de papier. C'est l'ultime motivation qui va me faire aller le plus loin possible pour finir le tableau. 

De la sanguine à la couleur = respect des valeurs
Une fois celui-ci presque terminé, je peux entamer le buste de Cécile. Ici, le but est de rendre cette grâce propre à la jeune femme dans cette attitude si élégante rehaussée par cette robe. Le fond plutôt foncé devrait mettre en valeur la blancheur de sa peau et le satiné de celle-ci sera en contraste avec cette robe fortement plissée.

À ma grande surprise, je n'aurai pas à retoucher le fond. Le résultat me satisfait. La démo du drapé est terminée, elle s'intitule "Le rêve froissable".

Observez bien cette dernière photo en noir et blanc du tableau terminé. Regardez les valeurs, les zones sombres et les zones claires. La couleur n'est qu'un artifice supplémentaire. Le secret d'une oeuvre réussie et lumineuse réside ici, dans cette notion des valeurs et non dans le choix de la bonne couleur. On peut aisément imaginer sa robe d'une toute autre couleur. Voyez le visage, on a bien une partie de celui-ci dans l'ombre.

Étalonnage des valeurs

Petit résumé en images et en musique :


Retrouvez l'ensemble de cette démo à la page "Démo : le drapé"

3 commentaires:

  1. SUPERBE ! J'EN SUIS MUETTE, SI SI C'EST ENCORE POSSIBLE...
    A LUNDI

    RépondreSupprimer
  2. Bluffant ! Et tes diaporamas sont de plus en plus superbes avec des transitions qui nous donnent l'impression de voir naître le tableau sous nos yeux.
    C'est un bonheur de pouvoir ainsi voir ton travail, même si on est a des milliers de km.

    RépondreSupprimer
  3. Du cousu-main ! Logique, pour un sujet comme le drapé ...

    RépondreSupprimer