Translate

Nombre total de pages vues

mercredi 12 juin 2013

142 - Quatre ans, déjà.

Pour certains d'entre-vous, vous souvenez-vous ? Il y a quatre ans, jour pour jour, apparaissait sur internet un nouveau bloguer qui lançait une vague idée d'un blog parlant de pastel, de technique, de peinture en général, de l'Académie en particulier. Un endroit virtuel pour partager ces passions. (Relire le premier message ICI).

Quatre ans plus tard et après cent quarante et un messages, le bloguer est toujours là et vous salue pour votre fidélité. Merci à tous.

J'en profite pour vous confier quelques unes de mes dernières réalisations :

Nu assis, attitude N° 13 - 57 x 71

Nu allonge, attitude N° 14 - 71 x 57

Nu allongé, attitude N°13 - 73 x 60 (20F - HC)

Nu assis, attitude N° 14 - 65 x 81 (25F - HC)

Quietude chaotique - 81 x 65 (25F - HC)

L'entre deux mondes - 73 x 92 (30F - HC)

Celeste in Paris (diptyque) - 80 x 105 (HC)

5 commentaires:

  1. Avec un peu de retard joyeux anniversaire au blog!!!! Ces nouveaux tableaux sont simplement superbes...j'ai un coup de cœur particulier pour l'entre deux mondes, dont j'adore la composition et je suis bien contente de voir que les dégoulinures continuent d'être présentes dans vos tableaux ( leur utilisation dans le diptyque est intéressante )
    Très bonne continuation!

    RépondreSupprimer
  2. j'avoue que ton blog m'est devenu tellement familier qu'il fait parti de mes RDV réguliers qd je m'installe devant mon ordi. Je reste à regarder les détails, l'évolution des sujets.....merci Jean-Charles de donner encore de ton tps si précieux.

    RépondreSupprimer
  3. BONJOUR JEAN-CHARLES! SUBLIMES TES PASTELS , ENTRE CELESTE ET ENTRE DUX MONDES LE CHOIX EST DIFFICILE. BRAVO POUR TON TALENT!

    RépondreSupprimer
  4. De tes dernières réalisations, "Quiétude chaotique" est ma favorite. Je trouve cette oeuvre très plastique de par la juxtaposition des contrastes figuratif/abstrait, la complémentarité des couleurs, le titre même présente une opposition. Contraste également au niveau du rythme : douceur des courbes opposée à une gestuelle plus brute. En réalité de par la dualité tu engendres l'harmonie et c'est un ravissement !

    C'est dans ce type de création (car s'en est une !) que l'on voit qu'une oeuvre au pastel sec n'est pas uniquement un dessin mais réellement une peinture au sens noble du terme.

    Bravo pour tes recherches, je trouve cela très beau et poétique de t'aventurer sur les sentiers de la métaphysique du nu ! ;)

    Bisous et profite d'un peu de vacances pour te faire du bien.

    RépondreSupprimer
  5. Quatre ans de bonheur ! Rien d'autre à dire.
    C'est une chance que l'on a de pouvoir voyager ainsi dans ton univers.
    Merci

    RépondreSupprimer