Translate

Nombre total de pages vues

mardi 2 juillet 2013

144 - Au pays des Princesses.

Il y a parfois des rencontres qui peuvent vous changer la vie, d'autres qui vous donnent une envie et une joie de vivre bienfaisante, d'autres encore qui, par l'émotion qu'elles procurent, donne un sens à ce que l'on est. Ce week-end c'est un peu de tout ça que je viens de vivre.
Vous qui me suivez au travers de ce blog, vous savez que l'émotion guide mon inspiration et rien ne me provoque plus d'émotion que les rapports humains. Que serions-nous sans les autres ? Si je peins la figure humaine, c'est toujours après une longue observation, un échange, un partage. Parlez-en aux modèles (voir la chapitre 16 de mon livre). 

Ma passion pour la femme en général, trouve parfois un écho que je n'aurais pu prédire. Tout commença par une rencontre, lors d'un stage aux Monts du Lyonnais avec Véronique, que je connaissais déjà puisqu'elle a suivi plusieurs de mes stages, et son mari Philippe. 
Véronique au premier plan, lors du stage à Saint-Laurent-d'Agny.
Quand l'accent de Véronique répondit comme un écho à celui de ma compagne, le pays d'Arles se révéla être leur dominateur commun. Évoquer Arles, évoquer la femme, on ne peut qu'aboutir à l'Arlésienne, la femme sublimée par la tradition et le faste de son costume. Un hymne immuable a l'élégance, au raffinement, à la féminité, gloire à la beauté.
" Et tous ces drapés..." Me suis-je dis, comme un défi à moi-même et à ma technique.

Alors Véronique et Philippe nous ont proposé de participer aux Fêtes du Costume, là où des centaines d'Arlésiennes se réunissent et défilent portant leurs plus beaux atours, mais pas seulement... Véronique a tenu à ce que j'assiste à toutes les préparations et notamment à l'habillage et au coiffage pour m'expliquer toutes les subtilités de ce costume traditionnel, car comme l'a écrit Jean-Claude Abrard dans le livre "Arlésiennes" de Danielle Raspini (Éditions Équinoxe) : "Tout est possible dans ce costume, mais tout n'est pas permis".
C'est ainsi que vendredi matin, nous prenions la route pour Arles, en route vers l'inconnu et la découverte.

Il est difficile d'expliquer tout ce que nous avons ressenti lors de ce long week-end. Nous avons vu quatre femmes se transformer en princesses et un flot d'émotions nous submerger, tant par le spectacle qui se déroulait sous nos yeux, que par la passion, le partage et la gentillesse que tous ont eu vis-à-vis de nous. Un moment inoubliable et une source d'inspiration intarissable. Maintenant je sais ce qu'il me reste à faire et la barre est haute...

J'ai décidé de vous faire partager un peu de ce moment en assistant à la transformation d'Angélique, la fille de Véronique, en une princesse d'un jour.



Merci à 
Camille, Alexia, Angélique et Véronique 
pour ce merveilleux moment. 


Merci à Philippe et à Nicolas, 
pour leur accueil et leur bonne humeur.

Véronique et sa fille Angélique, une belle rencontre.
_________________________________

144 bis - INFOS

Je vous annonce que j'ouvre mon "vide atelier", à la galerie 
"l'Atelier d'Artiste" 
1 rue Saint-Louis 
à Bergerac
à l'occasion de la Félibrée le 5 juillet prochain. J'y serai donc pour vous y accueillir les 5, 6 et 7 juillet. Ensuite, la galerie sera ouverte en même temps que les cours tous les mardis jusqu'à fin juillet.



Autre nouvelle, l'annonce du Festival des Bastides aux côtés des grands festivals, dans le hors-série spécial pastel du Pratique des Arts. 

En voici le détail : 
Désormais incontournable, ce 7e rendez-vous avec les maîtres du pastel tient toutes ses promesses… Tour à tour, parcourez le monde à nos côtés pour découvrir une artiste bolivienne pleine d’avenir, admirer les virtuoses américains, visiter un fabricant ­artisanal… et surtout revenir sur la carrière d’une artiste française de premier plan : Nathalie Picoulet. Guide pratique et tableaux à la loupe sont aussi au menu. Bonne dégustation…

Les RENCONTRES avec les artistes :
• Danielle Richard, portfolio
• Corry Kooy : pastel sur le motif
• Tableau à la loupe avec Penelope Milner
• Rosmery Mamani : portrait d’âmes
• Bonnot et le pastel gouaché
• Sally Strand, nature morte
• Nathalie Picoulet. Rétrospective : 10 années de création 
• Tableau à la loupe avec Richard Heitz
• Mary Aslin : fleurs en lumière
• Tableau à la loupe avec Paul Billard

La technique et le Pastel :
• Secrets de fabrication : visite des Pastels Girault
• Réussir les ciels avec Liz Haywood
• Votre Guide pratique des grands maîtres : Sally Strand, Corry Kooy, Mary Aslin, Claude Favard-Bonnot et Liz Haywood-Sullivan.

Feuilleter le magazine ICI

2 commentaires:

  1. flagel jean yved2 juillet 2013 à 22:43

    Salut Jean Charles c'est Jean Yves de Tournus , je ne t'en ai jamais parlé car je ne suis pas un virtuose des relations par blog , mais si ce message te parvient alors je serais fier d'avoir réussi . Bon je suis ton blog avec beaucoup d'intérêt même si je ne suis pas trop intéressé par le nu , mais je pense que tu pourrais nous renseigner sur le dernier spécial pastel en ce qui concerne le pastel sur toile ,ce qui évite un cadre sans vitre, je suis un peu dubitatif je pense qu'il doit falloir jouer avec les teintes et peut on toujours parler de pastel? Ceci dit je suis a la recherche de modèles pour les stages durant le salon de Tournus et tu as le bonjour de Céleste. Bonne soirée a Toi et ton Épouse.

    RépondreSupprimer
  2. Oh, Jean-Charles ! Où vas-tu nous entraîner ?
    Je sens là l'émergence d'une nouvelle série de tableaux.
    Après les avoir déshabillées, tu vas les revêtir de la plus belle des façons. Du seul costume qui leur soit digne.
    Tu es un magicien, nous attendrons donc avec impatience tes nouveaux tours de passe-passe.

    RépondreSupprimer