Translate

Nombre total de pages vues

lundi 9 décembre 2013

153 - Artiste itinérant

C'est un aspect que le visiteur de tel ou tel salon consacré au pastel n'imagine guère : le nombre de déplacements que doivent effectuer les artistes que nous sommes pour être présent sur ces salons. Fort heureusement, les organisateurs sont de plus en plus sensibles aux problèmes que cela engendre. Les artistes, eux-mêmes tentent de s'organiser, pour limiter le nombre de déplacements et les frais qui en découlent.

 Le week-end précédant ma petite intervention chirurgicale, je suis parti faire un tour de France pour récupérer des tableaux qui avaient été exposés soit à Guérande, soit à Giverny en Normandie, soit à Notre-dame de Gravenchon en Bretagne ou encore au Chesnay en région parisienne. Grâce à la compréhension et à la patience des organisateurs, j'ai pu, en un seul voyage, rapatrier toutes mes œuvres, sauf deux qui ont trouvé acquéreur.

On part en voyage ? Voici l'itinéraire prévu. Parti vendredi en début d'après-midi et retour le dimanche soir.



Après ce petit diaporama, vous comprendrez aisément pourquoi je refuse désormais de participer aux expositions qui prennent moins de 3 tableaux du même artiste. D'une part, parce que les frais de déplacement ajoutés aux frais d'accrochage deviennent prohibitifs, d'autre part parce que exposer seulement une à deux œuvres d'un artiste, ne permet pas d'entrer dans l'univers de celui-ci. Exposer un maximum de pastels est une intention louable, mais exposer un maximum d'artistes différents n'a aucun sens, surtout quand on ne peut apprécier qu'une seule oeuvre de celui-ci.

2 commentaires:

  1. Jean-Charles je suis complètement OK 5/5 avec toi. Une sélection ne se fait pas sur une œuvre. Un minimum de 3 œuvres s'impose à tous points de vue.

    RépondreSupprimer
  2. Idem pour le déplacement de l'allier jusqu'à Ste Agne avec 1 tableau !!
    F. BONNAIRE.

    RépondreSupprimer