Translate

Nombre total de pages vues

mardi 12 janvier 2016

193 – L’étrange monde virtuel.

En premier lieu, je vous signale la parution chez Diverti éditions, du deuxième tome d’un merveilleux livre consacré aux pastellistes du monde entier. Vous allez y découvrir des merveilles et des sujets étonnants. Une bible, un répertoire de grands talents à se procurer absolument.



Et puis il y a également le hors série « spécial 20 ans ». Tout aussi intéressant et qui englobe toutes les techniques : huile, acrylique, aquarelle, pastel, dessin, carnet de voyage, sculpture, tout y passe !


Si je vous incite à vous procurer ces documents, c’est que l'on se nourrit du travail des autres et même si celui-ci n’est pas exécuté dans la technique que l’on pratique. Grâce à la lecture assidue, depuis près de 17 ans, de Pratique des Arts, j’ai considérablement élargi mon champ d’investigations. Je me suis ouvert de nouveaux horizons ou je me suis conforté dans des options où je doutais. Il n’y a vraiment pas de mal à côtoyer le talent des autres.

Et Facebook alors ?
Je commence à percevoir les possibilités qu’offre le réseau social.
La différence avec le blog c’est l’interconnexion, le lien. Je sais, grâce aux statistiques, que 80 % des gens qui ouvrent le blog n’y passent qu’en moyenne 30 secondes. Ils ont atterri là, au hasard de leur surf et n’ont pas grand-chose à voir avec l’art, la peinture et encore moins le pastel. Sur Facebook, on établit un lien, le soi-disant « ami ». Nul besoin d’écrire un courriel pour prévenir tout le monde, on poste le message et hop, tout le monde est prévenu par le biais d’une « notification ». Le truc, c’est que les amis des amis peuvent également être prévenus si l’info les intéresse. La contrepartie, c’est qu’au plus on a de liens, au plus notre info se retrouve noyées dans un flux permanent. Rien n’est parfait.


À ce jour, je devrais dire à l’instant, cela change tout le temps, 433 personnes me suivent sur le réseau et plus de la moitié se sont abonnées à ma page professionnelle. Mais je sais également que plus de 800 personnes sont venues voir cette page dans la semaine. Impressionnant a comparé aux 1500 par mois pour le blog.
Maintenant, tout cela reste virtuel, des chiffres qui gonflent sur un graphique. Qu’en résultera-t-il ? On verra bien. Il fallait le faire m’a-t-on dit…
Une conséquence surprenante toutefois, cela a boosté mon envie de peindre et de montrer mes œuvres.

En conséquence, voici les deux derniers tableaux réalisés. Tout d'abord le treizième "Fauteuil" du cycle éponyme  :

Le Fauteuil d'Aurélie

Et un tableaux issu d'une erreur d'aiguillage pour le quatorzième "Fauteuil" et qui est devenu un tableau que vous ne verrez dans aucune exposition puisqu'il est destiné à un des murs de la chambre de ma petite fille :

Les amis de Mathilde

A bientôt.

5 commentaires:

  1. Superbe tes deux pastels! Bravo Jean-charles! Tres grand talent!.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marie de réitérer tes compliments et sur Facebook et ici même. Tu vois, je ne privilégie aucun des deux média, car les peluches ne sont pas encore parues sur FB.

      Supprimer
  2. Ton tableau des peluches est "TROP BEAU".Bravo mais ce n'est pas le seul.

    RépondreSupprimer
  3. Ton tableau des peluches est "TROP BEAU".Bravo mais ce n'est pas le seul.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Jean Charles
    Comme d habitude MAGNIFIQUE !!!!
    sincèrement

    RépondreSupprimer