Translate

Nombre total de pages vues

samedi 27 mai 2017

224 – L'atelier, par intermittence

Entre les encadrements, les rattrapages de cours suite aux différents jours fériés de ce maudit (pas pour tous) mois de mai, un week-end pour se faire plaisir au Grand Prix de France Moto au Mans, (et quel plaisir ! Merci à Johan Zarco et à la météo), mes passages à l’atelier se sont fait plus rares. Mais quand même le tableau en cours a un peu avancé. Je vous livre ci-dessous la partie où j’ai usé quelques pastels.


Il ne me reste plus qu’à donner vie à Angélique, c’est le prénom du modèle qui en venant dans le salon de sa mère pour une séance d’habillage en costume d’Arlésienne n’imaginait guère se retrouver, par la magie de mes craies et de mon imagination, dans un atelier d’un mystérieux peintre et de surcroît peintre à l’huile.


 _______________

Un jour, j’ai lu quelque part, l’aventure d’un peintre et de sa femme. Lui ne distinguant pas ou peu les couleurs mais réalisant de merveilleux sujets monochromes et elle, attentionnée et méticuleuse, transformant ces sujets en d’extraordinaires tableaux multicolores. Cette collaboration est restée imprimée dans un des tiroirs de mon cerveau.

Un jour, Lucile, une de mes élèves ado, m’a montré un des dessins qu’elle réalisait chez elle. Cela a ouvert ce tiroir dans ma tête et je lui ai proposé un travail en commun. J’en ai parlé ici lors du billet 211 (ICI) et 212 (ETLA). La réalisation a été un peu longue, car entre-temps Lucile est partie poursuivre ses études à Angoulême. Mais nous y sommes arrivés et franchement je ne regrette rien, loin de là. Je me suis même très fier du résultat que je suis en train d’encadrer et qui sera visible dès la semaine prochaine à l’Atelier d’Artiste ainsi qu’à Mescoules et à Saussignac. Voici le tableau qui porte nos deux signatures. Pour l’instant, il n'a pas de titre, mais je vais laisser Lucile réfléchir à ce dernier détail.


Récapitulatif du travail en commun. Ce tableau représente Lucile, c’est elle qui a choisi la pose dans laquelle elle voulait être représentée. Puis j’ai réalisé le dessin et ensuite elle a réalisé les motifs sur son corps et m’a livré une maquette schématisant l’univers qu’elle aimerait voir. J’ai réalisé la mise en couleur et l’ambiance l’entourant d’après ses désidératas, puis je lui ai confié l’entourage de ce tableau.


2 commentaires:

  1. Wouah ! Wow ! Wouaouh !
    Les mots ont difficiles à trouver, mais quelle inspiration et quelles réalisations !!!
    Belles pensées du bout du monde :)
    Marion

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma belle et bonne continuation de ton beau voyage ;)

      Supprimer