Translate

Nombre total de pages vues

mercredi 21 juillet 2010

48 - La rencontre des blogs

Ce billet pourrait être commun aux deux blogs, celui de Céline et le mien. Je vous y avais invité et je vous sais nombreux à suivre les aventures de Céline sur le chemin de Compostelle. Rappelons, pour ceux qui auraient raté l'épisode, que Céline Chevallier est la réalisatrice du DVD, produit par Pratique des Arts, l'Art du Nu avec votre serviteur derrière le chevalet et devant la caméra, accompagné de Chantal, mon modèle.

Céline, dans son périple, est arrivée en Dordogne mardi dernier et à Périgueux, le mercredi soir. Nous, pendant ce temps, nous étions en train d'installer l'exposition à Castillonnès en compagnie de Michel Dartenset, qui lui-même habite Périgueux. Grâce à ses connaissances, nous avons trouvé un hébergement pour notre routarde pédestre. Mais ce qui nous faisait le plus plaisir, c'était de la retrouver le lendemain soir à Saint Astier. Et les retrouvailles furent chaleureuses.

La voilà qui apparaît, au détour de la route, le visage rayonnant.



Après les congratulations d'usage, direction la maison pour une bonne douche, un repas mérité et un peu de repos.



Constat : il y a de nouvelles ampoules.



Après la douche, Céline devient infirmière et s'occupe de ses pieds meurtris.


Au cours du repas Martine demande timidement si elle peut l'accompagner le lendemain. Cécile lui répond avec enthousiasme, heureuse de faire une entorse à sa solitude. Et me voilà transformé en chauffeur de ces dames, le lendemain je les ramène exactement au même endroit, juste après Saint Astier, pour que Céline reprenne son chemin.

Les filles au départ avec sac à dos allégé pour Céline.



Martine me quitte, sans aucun état d'âme.


Je les récupère en fin de journée, à Saint-Géry, un peu après Mussidan, 20 km plus loin, et heureuses. Martine n'a pas souffert et elle est prête à recommencer dès le lendemain.

Le sac allégé d'une pélerine.



Le moment de décompression, 20 km tout de même !



Paillette, notre chatte qui a adopté, comme nous, la belle Céline.



Bon ! C'est pas tout ça, mais elle a un blog à mettre à jour notre marcheuse.


Elles sont reparties le lendemain pour une étape de 25 km, entre Saint-Géry et Saint-Foy-la-Grande dont Martine en est revenue tout étonnée de ne pas souffrir plus que la veille ; le bonheur total. Quant à moi, pendant qu'elles marchent dans les bois du Landet, je transpire comme un beau diable à finir mes encadrements pour l'expo de la galerie de Bergerac. Le soir, Chantal nous rejoint pour le repas et ainsi, l'équipe est au complet.

Chantal, modèle mais aussi coiffeuse, s'occupe des cheveux de Céline un peu délaissés depuis plus d'un mois.


Martine et Céline n'ont pas de mal à persuader Chantal de les accompagner le lendemain sur le chemin. J'ai donc fait un petit détour par Prigonrieux pour la récupérer et je dépose mes trois filles sur les quais de Sainte-Foy-La-Grande.

L'équipe du DVD, de belles retrouvailles.



Elles auront fait un bout de chemin ensemble.


Je les récupère une dernière fois à St Ferme, à plus de 30 km de leur point de départ. C'est ici aussi que nos routes se séparent. Céline va continuer son aventure, elle a déjà quitté la Dordogne. Ma Martine est fatiguée, mais tellement heureuse d'avoir partagé ce bout de chemin. Chantal est moins bien, les jambes raides et douloureuses, mais le visage rayonnant.

L'abbaye de St Ferme, le dernier rendez-vous.



Elle regarde vers le sud, vers la prochaine étape.



Mes trois princesses.


Nous terminons la soirée au restaurant en compagnie de la maman de Céline, venue nous rejoindre. Elles dormiront à l'hôtel ce soir, à Duras, puis demain Céline reprendra son chemin, à St Ferme, là où elle l'a quitté, mais seule désormais.

Voilà, j'ai voulu partager avec vous ce moment d'exception. Dans la vie, on fait des rencontres remarquables, qui peuvent parfois la changer. Ma rencontre avec Robert Billant fut une de celles-là qui m'amena à quitter Paris pour vivre à Bergerac. La rencontre avec Céline, fut d'abord une rencontre professionnelle, j'ai adoré travailler avec elle et elle nous a prouvé qu'elle était, dans son domaine, une artiste. Mais c'est aussi une rencontre humaine d'une rare qualité. Va ma belle, sur ton chemin de la vie et bonne aventure !

J'ai immortalisé ses godillots, 1000 bornes au compteur !



Céline, un bout de femme qui ne peut pas vous laisser indifférent.

6 commentaires:

  1. Bonjour Jean-Charles,
    De bien belles images de notre marcheuse artiste et de ses amis dont vous faîtes parti. Ces rencontres me tirerai presque une larme tellement c'est émouvant. je me souviens de ses rencontres éphémères qui vous laisse bien triste une fois seul sur le chemin. Est-ce la solitude qui fait tellement apprécier ses rencontres, la fatigue qui amplifie nos émotions....? La sanguine est très sympa. merci

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir Jean-Charles,
    Merci beaucoup pour ces belles images!!
    Comme dit Peter, c'est tout en émotion, plein de vie et de bonheur!!
    Notre marcheuse a du se sentir bien seule après avoir partagé trois étapes en compagnie de ses amies.
    Mais peut-être que tout compte fait cela nourrira ses moments de solitude!!
    Et, pour la sanguine, on ressent bien les "mille" bornes..........plein les godillots!!
    Bonne soirée et encore merci.
    A très bientôt.
    Anne la nantaise

    RépondreSupprimer
  3. Peter et Anne, bienvenus sur mon blog !

    RépondreSupprimer
  4. Anne La Nantaise22 juillet 2010 à 19:45

    Bonsoir Jean-Charles,
    Nous ne marchons pas, mais à travers le parcours de notre "super Céline", nous faisons de belles rencontres!!
    Je peux à présent mettre un visage sur vos prénoms, grâce aux photos!
    C'est plus sympa ainsi!
    Martine semble prête à attaquer ce chemin qui nous donne tous un goût de rêve, même si parfois ce rêve ressemble à un petit cauchemar............pour les pieds.
    Bonne soirée à Martine et à toi.

    RépondreSupprimer
  5. VALERIE Viviane13 août 2010 à 17:29

    Bonjour Jean-Charles,
    Où es-tu, que fais-tu, tu nous manques et vivement que les cours reprennent nous attendons la date! Sur le HS de Pratique des Arts spécial pastel, il y a une oeuvre de Karen Watson (entre autres) superbe. Il y a aussi l'expo à Saint Aulaye - PASTEL EN PERIGORD -
    Amicalement à vous deux
    Viviane

    RépondreSupprimer
  6. Je confirme : Céline est admirable, rayonnante et d'une belle force de vie ! J'ai relu ton article avec grand plaisir. Quel conteur ! (^_-)

    RépondreSupprimer