Translate

Nombre total de pages vues

lundi 27 janvier 2014

156 - Naissance d'un grand projet

J'ouvre ici un nouveau thème du Blog : l'histoire d'une exposition. Je vais vous faire participer à un projet de longue haleine qui se terminera peut-être par une exposition dans le pays des cigales, des taureaux et des chevaux.

Tout commença, un soir de vernissage, à Saint-Laurent-d'Agny, l'année dernière. Nous étions atablés avec des exposants qui étaient aussi des stagiaires qui allaient participer à celui que j'allais animer deux jours plus tard. Parmi eux, il y avait Véronique, que je connaissais déjà pour l'avoir eu en stage à Saint-Florent et à Tournus. Mais cela je vous l'ai déjà raconté, dans le billet N° 144 que vous pouvez relire ICI

En fait (pour reprendre une expression un peu trop usitée), c'est le deuxième billet de ce nouveau thème. Le but ? Une exposition consacrée à ces princesses de Camargue au cœur du pays de Mistral, le créateur de la Félibré. Il a fallu donc que je m'imprègne de cette ambiance et de l'importance du fait de "s'habiller", qui garde cette coutume si présente que les jeunes filles de Camargue y participent volontiers, tout en vivant pleinement leur époque du hip-hop, des tags Street Art et du téléphone portable relié à Internet.

Pour ce long travail, tout commence par une lente immersion qui se traduit par des premières études en sanguine que voici :

Portrait d'Arlésienne I - 39 x 57 (HC)

Portrait d'Arlésienne II - 39 x 57 (HC)

Informations

Pour tous ceux qui veulent être au courant des différentes manifestations concernant le pastel, il peuvent visiter le site du Festival de Saint-Agne, à la page "Autour du festival / Autres salons et festivals", vous y découvrirez toutes les affiches des événements à venir. En cliquant sur chaque affiche vous atteindrez le site de chaque organisateur.

Sachez également que l'invité d'honneur du 3ème festival de Saint-Agne sera Peter Thomas. Le festival aura lieu du 13 au 28 septembre. Affûtez vos pastels ;)

Pastel de Peter Thomas

mercredi 8 janvier 2014

155 - Et bonne année

Nous entamons la sixième année de présence sur le Web du blog "Bouts de craies". Une belle histoire écrite de passions communes, de dessins et de pastels en tous genres. D'organisations et de participations à toutes sortes de manifestations, de voyages et de partage. Une fenêtre sur les activités de l'Académie ou du Club de Pastel de Couze. Une fenêtre ouverte sur mon atelier personnel.

Le blog s'est révélé être un lien solide entre les élèves et moi-même. Les élèves actuels et les anciens, point d'ancrage d'un monde de couleurs et de rêves. Il est également un lien avec mes amis disséminés dans toute la France, voire même ailleurs. À ce propos, j'ai envoyé à tous ceux-là mes vœux par texto, mais SFR s'est révélé être submergé pour cette nouvelle année et ceux-ci ont parfois attéris chez de parfaits inconnus. Donc, je profite du blog pour les renouveler.

J'ai une pensée particulière en ce début d'année pour mes amis fidèles lecteurs. À Céline qui est sans doute la plus éloignée, sur le continent sud-américain. Je pense à Yves, tout là-haut dans ses brumes ardennaises. À Seb et Valérie, encore plus haut, surfant sur les mousses des bières belges et des eaux aquarellées.

À Rose et Christian, manœuvrant leur navire dans la houle chavirante de la vie parisienne. À Martine qui s'essaie aux bouts de craies. À Sonia qui n'a pas perdu son âme d'artiste. À Benoît qui s'ouvre une fenêtre sur un autre monde en me lisant. À Brigitte peut-être, la sportive toujours en action, qui a sans doute découvert un autre Jean-Charles.

 À Cédric et nos passions vrombissantes et communes et autres virtuels nascariens.
De cette passion vrombissante, je pense aussi à Luc, plus au Sud et au soleil. À Jacky pour qui le mot passion a un sens commun au mien, puisqu'il est le moteur de nos vies. À sa fille Noémie dont le talent est proportionnel à sa modestie. 
À Véronique, l'autre Arlésienne, qui sait conjuguer, avec son mari, convivialité à tous les temps. À Pascale et Jean-Philippe qui, avec Robert, ont été les piliers de ma rampe de lancement.

J'ai une pensée aussi pour les professionnels qui me lisent également. Marie-Pierre du fin fond de sa rédaction. Odile qui voyage d'artiste en artiste au fil des éditions. À Isabelle qui échafaude colonnes, textes et images pour construire l'objet de lecture.

À tous les autres (ils ne peuvent tous être cités), à vous tous, bonne et heureuse année.