Translate

Nombre total de pages vues

mercredi 27 février 2013

130 - Vous pouvez le commander !

La date de parution du livre est proche, plus exactement jeudi de la semaine prochaine. Et vous pouvez dores et déjà le commander sur le site de l'éditeur au bout de ce lien ICI.

Pour les élèves de Bergerac, Couze et Lalinde, signalez-le-moi si vous en désirez un exemplaire, je vais faire une commande groupée.

Quel bonheur de te lire mon cher ami Seb. Que de bons souvenirs, il nous tarde que tu repasses par chez nous, on saura t'accueillir ;). Mais ne t'inquiètes, on viendra aussi te voir, on est super équipé pour voyager à présent et pour faire découvrir ton beau pays à Martine.

Et pour finir par une note colorée, je vous invite à visiter le site de cette artiste peintre que j'aime beaucoup. Elle a une particularité, elle peint avec une palette graphique. Sa peinture est donc numérique. Mais ATTENTION, on ne parle pas là de retouches façon "peinture" faites sur une base photographique, non non. Elle dessine réellement sur sa palette à l'aide de son stylet, tout comme nous avec nos crayons, puis elle colore avec les outils de son logiciel, qui devient médium à part entière, étonnant. Elle a fait l'objet d'un article dans le dernier Pratique des Arts et je vous laisse découvrir son site très très riche. J'adore !
Cliquez sur l'image pour découvrir son site.

mercredi 20 février 2013

129 - Thank you !

31 commentaires ! Un record !
Le billet qui totalisait jusqu'à présent le plus grand nombre d'interventions était celui du 7 mai 2011, le billet 75 intitulé "Le temps de la découverte" et qui racontait le vernissage de l'exposition du Fauteuil. Il totalisait 23 commentaires.
La fréquentation a elle aussi explosé et les compteurs ont atteint des sommets.

Merci pour vos délicates attentions envers Martine, ma compagne. Il est vrai que sans elle, tout ça n'existerait pas.

Merci les fidèles élèves/lecteurs de ce blog pour vos chaleureux commentaires. Je suis également fier de vous enseigner ma passion et de vous voir animer les expos de la région (Saint-Aulaye, Saint-Agne et Mescoules).

Merci les amis, de près ou de loin. Jean-Jacques, le premier à réagir de ses Landes ensablées. Martine, la parisienne, près de 40 ans que tu suis mes pérégrinations. Christian et Rose, la force du travail personnalisée, eux savent bien que l'on n'a rien sans rien. Diane, la volontaire, à qui le travail ne fait pas peur non plus. Jacky, l'exemple de ce qu'est une vie de passion.

Merci à mes anciens ados, Quentin, Marine et Audrey, ça fait plaisir de savoir que vous ne m'avez pas oublié et qu'en plus, vous me lisez de temps en temps.

Merci à ceux qui sont d'ailleurs, Laurence du Canada ou Seb en Belgique, qui, s'il n'est pas intervenu sur le blog, m'a plébiscité sur Facebook.

Merci à tous ceux que je ne connais pas et qui me lisent tout de même. Je suis très heureux que mon univers vous fasse rêver.

Enfin, et encore une fois, merci Isabelle et Odille.

Record battu !


Bon, on passe à autre chose ? 



mardi 12 février 2013

128 - Le grand projet dévoilé.


Le moment est enfin venu de vous dévoiler ce fameux grand projet qui m'a occupé tout l'hiver dernier. Ce projet qui a donné naissance à tous les tableaux ci-dessous.


Figurez-vous, qu'en mai 2011, j'ai reçu un étrange coup de téléphone, du moins il m'est apparu comme tel. Une maison d'édition était intéressée par mon travail et avait en projet d'éditer un livre sur celui-ci. Quinze jours plus tard, Monsieur et Madame Boulanger, responsables d'ULISSEDITION, débarquaient à Bergerac pour me rencontrer et pour m'expliquer ce qu'ils attendaient de moi, si j'acceptais. Ils avaient visité le site et lu le blog, ce qui les avait persuadé de la faisabilité du projet. J'ai dit oui.

Il s'en est suivi un long travail de préparation. D'abord, il a fallu fournir un synopsis pour que l'éditeur approuve le projet. Après l'ultime accord et signature des contrats, ce synopsis m'a servi de base pour démarrer le travail, mais je m'en suis vite écarté au fur et à mesure que mon texte prenait forme. C'était un risque, car le travail, une fois terminé, pouvait ne pas être accepté. 

Dans mon esprit, je voulais faire un ouvrage un peu différent de tous mes prédécesseurs et éviter de parler des techniques d'application du pastel, des différents supports et tout autre théorie que l'on retrouve dans chacun de ces livres. J'ai décidé de parler de ma technique, ma manière de travailler, de l'échange avec les modèles et de mes sources d'inspiration.

Ensuite il a fallu tout mettre en place et travailler avec les modèles, mais aussi avec des photographes et une relectrice. Ce fut une véritable petite entreprise. Merci Amélie, Cécile, Hortense et Marion, d'avoir accepté de poser pour cet ouvrage, je vous adore et je vous embrasse.


Merci Nathalie Géromin, mon amie, pour m'avoir assisté au niveau des photos, il fallait bien que j'y sois sur les photos ! Merci Noémie Hutteau pour ton talent de photographe et de portraitiste, pour ta passion de l'image et pour les autres que nous avons en commun, tu as répondu présente sans hésiter pour participer à ce projet. Merci Nathalie Goffin-Gounou, ta science de la langue française a rendu mes écrits plus lisibles, ce fut une collaboration merveilleuse. Sans vous toutes, il n'y aurait pas de livre.


Et puis, il a fallu peindre et écrire en même temps. Décrire ce que je faisais et pourquoi je le faisais. Je me suis posé un tas de questions sur ma manière de travailler. Cela m'a permis de remettre en cause certaines approches, une remise en question salutaire. Je me suis plongé à fond dans ce projet pendant huit mois, d'octobre jusqu'au mois de mai 2012. Une immersion totale et une dépense d'énergie sans égale. Enfin est venu le moment de la dernière phrase, du point final et l'envoi du manuscrit, avec une certaine angoisse, presque insupportable, à Odile Leturcq, l'éditrice.


Verdict : Ils ont aimé, même beaucoup aimé cette approche et cette invitation à visiter mon univers. Merci Odile pour les encouragements, pour la confiance et le professionnalisme. Merci Isabelle Chaler pour cette mise en page à laquelle je n'ai rien eu à redire tant elle collait à l'esprit de ce voyage. En travaillant avec vous, j'ai retrouvé de vieux automatismes du temps où j'étais chef de production de catalogues illustrés. Certes, c'était dans l'industrie, mais le principe et les contraintes restent les mêmes, sauf qu'à cette époque je manipulais une tonne de documents pour imprimer ces catalogues. Aujourd'hui on ne manipule plus que des fichiers ; les retouches photo se font à l'écran et non plus à l'aérographe et les envois par internet et non plus par la poste. Parfois, notre époque peut paraître effrayante et d'autres fois, les progrès technologiques rendent les choses tellement plus simples que s'en devient fantastique. Merci enfin à M. et Mme Boulanger pour m'avoir confié un tel projet, vous m'avez permis de réaliser un rêve de gosse.

Je vous présente le "bébé" :

Cliquez ICI pour atteindre le site de l'éditeur

128 pages, 250 illustrations et une histoire, celle de la création.
Il sera disponible dans toutes les bonnes librairies et magasins Beaux-Arts dès le 7 mars.
Vous savez tout à présent...

PS : Encore un grand merci à Amélie et à Hortense pour leur joli témoignage au chapitre 16.


lundi 4 février 2013

127 - Quoi de neuf dans l'atelier ?

Plein de choses, mais je n'ai pas eu le temps de vous faire, soit des photos, soit un diaporama. Mais c'est sans doute là le signe d'une suractivité au sein des bouts de craies et des crayons.

Déballage du "matos"
En attendant d'autres images voici (tout de même) un petit diaporama sur ma dernière démo à Couze. En effet, à la demande de plusieurs élèves, je vais effectuer, à chaque trimestre, une petite démonstration et leur montrer, comment je manipule le pastel, ou la sanguine, ou le fusain, etc.  Pour cette première démo, j'ai choisi un tableau du thème les oubliés. Ainsi naquit sous leurs yeux, celui qui s'intitulera "À l'affût". Merci à Viviane,  Christiane et Marianne pour leurs photos.