Translate

Nombre total de pages vues

mercredi 7 décembre 2016

213 - Quand un élève de l'Académie passe à la TV.

Tim Séna
On l’attendait depuis un certain moment, Tim, son entourage, certains élèves ados qui ont vu l’équipe de télévision débarquer à l’Académie un mercredi après-midi et moi-même. Ca y est, c’est officiel, on peut l’annoncer ! Tim Séna, un de mes ados du mercredi, adepte depuis peu du pastel, a participé à l’émission de France 2 « A vos pinceaux »

Fin d'année rimera avec art sur France 2. La chaîne publique proposera à 20h55 le mardi 27 décembre son concours de talents en peinture, baptisé "A vos pinceaux". Produit par BBC Worldwide France, le programme sera animé par l'ex-jurée de "Nouvelle Star", Marianne James. Chaque candidat devra répondre aux exigences du jury composé de Fabrice Bousteau, directeur et rédacteur en chef de "Beaux arts magazine" et de Bruno Vannacci, professeur d'arts plastiques.



Une dizaine d'anonymes, de 17 (Tim) à 63 ans, tous passionnés d'art et dont aucun n'en fait son métier, vont sillonner la France et s'affronter lors d'épreuves qui seront organisées dans des lieux spectaculaires. Chaque mardi, le public suivra les artistes amateurs les plus capables de s'adapter aux conditions et aux lieux imposés et des éliminations viendront clôturer chaque épisode.

Parmi les épreuves figurent le fusain, le nu, le portrait ou l’autoportrait, la scène d’ensemble, le mur, ou encore le thème « La Marine », étudié dans les écoles d’art.

Marianne James pendant le tournage
Marianne James : Pour l’occasion, nous avons eu la chance de nous rendre dans des lieux sublimes : au jardin de Claude Monet à Giverny, à une étape du tour de France, mais aussi sur une frégate du XVIIIe siècle à Saint-Malo que les candidats ont par la suite dû représenter. Nous nous sommes retrouvés au milieu des animaux à Thoiry, un lieu où je me suis beaucoup amusée, au musée des Beaux-Arts de Toulouse ou encore dans ce lieu incroyable qu’est l’Espace Cobalt, également à Toulouse. Cet ancien atelier d’avions a été transformé en un espace tenu par un collectif de graffeurs et de tagueurs. Ils ont mis à notre disposition des murs badigeonnés, pour l’occasion, de blanc afin que nos artistes puissent s’y exprimer avec des bombes de peinture. Ce n’est pas évident d’utiliser ce matériel, de se trouver une signature quand on a l’habitude de peindre de petites fleurs à l’aquarelle ou de travailler le détail avec de fins pinceaux. 

Clotilde Ruel – France Télévision : Par quoi ou par quel « petit pinceau » avez-vous été le plus impressionnée ?

Marianne James : Il existe un dialogue extrêmement puissant entre l’artiste et sa toile, le tout dans un silence complet. C’est un travail solitaire, pas très démonstratif, qui se fait dans le calme. Il faut prendre son temps, regarder, aller dans le détail même lorsqu’on s’attelle à un mur. Il n’y a pas non plus une musique particulière comme on peut l’entendre dans une cuisine. Dans ce barnum qu’est la réalisation d’une telle émission, j’ai vraiment été impressionnée et émue par cette intimité et leur détermination face à leur toile.»

Clotilde Ruel : Au cours de ces quatre émissions, avez-vous été marquée par une épreuve en particulier ?

Marianne James : Oui, j’ai été très sensible à l’épreuve du portrait, pour laquelle le comédien Bruno Salomone a accepté de poser. À dire vrai, elle nous a tous marqués. Ce fut une épreuve humainement très forte, mais je n’en dirai pas davantage...

Je vous invite à ne pas râter ce rendez-vous ! ! ! 

Je termine ce billet par le cadeau de Noël de mon petit fils. J’ai imaginé lui faire un tableau qui serait un moteur de ses rêves dont le héro, évidemment serait lui-même. Voici l’affiche d’un film que lui seul pourra voir, imaginer…


Que la force soit avec mon petit bonhomme ;) 

Le pouvoir des rêves - Pastel sur Pastel Card - 60 x 80 cm

jeudi 1 décembre 2016

212 - Bientôt Noël

Petite pose sur le cycle du Fauteuil. Et après avoir terminé la première phase du tableau exécuté avec Lucile et avant d’aborder SON Fauteuil, l’avant-dernier, je me suis attelé au cadeau de Noël de mon petit-fils, Noé. 


Première partie du tableau

Vous vous souvenez ? J’avais fait un tableau pour ma petite-fille en réunissant ses amis peluches autour de sa licorne.


Et bien c’est au tour de la chambre de Noé d’avoir, bientôt, un tableau accroché au mur. Évidemment, ce n’est pas véritablement le même univers. Mais c’est un univers que nous avons en commun et c’est ensemble, blotti l’un contre l’autre, que l’on visionne et revisionne la saga de la Guerre des Étoiles. Le tableau s’intitulera « Le pouvoir des rêves » et j’espère qu’il sera le moteur d’un tas d’aventures imaginaires où mon petit padawan deviendra le plus grand Jedi de tout l’univers. Que la force soit avec lui.

mercredi 16 novembre 2016

211 - Ce que ne verra pas Facebook.

J’ai eu une nouvelle fois maille à partir avec la censure de Facebook. Ce qui m’a obligé à me pencher un peu plus sur les règles et la méthode qu’utilisent les censeurs du réseau social. Résultat : des algorithmes ! Donc, c’est une machine qui juge du bien séant. Cela ne vous inquiète pas vous, de savoir que ce sont des machines qui régissent les opérations boursières et de ce qui doit être vu ou non sur votre écran ? Big brother is watching you, la réalité a rejoint la fiction.

Du coup, je dois inviter les facebookiens à venir sur le blog pour voir ce que la machine leur refuse. Et c’est tout simplement mon dernier pastel, l’antépénultième Fauteuil, celui de Maeva, aux résonances « Blues Brothers ». Je fais de la résistance ! ! !


À propos du cycle du Fauteuil, l’avant-dernier est en gestation. La séance de poses a eu lieu et le choix est presque fait.

Au niveau actualité, à signaler ma participation en tant qu’invité d’honneur pour la peinture, à l’exposition de la SATA à Talence, Bordeaux. Vernissage fêté au côté de Michel Ferre, sculpteur et de nombreux artistes, toutes techniques confondues. 


C’est la première fois que j’expose dans ce genre d’exposition et ce fut un vrai bonheur et un honneur. Petite vidéo pour résumer cette sympathique soirée. Je participerai certainement en une manifestation du même genre, l’année prochaine à Sappey-les-Chartreux, près de Grenoble, à la demande des organisateurs et je ferai mon retour aux Monts du Lyonnais, 6 ans après avoir été, là aussi, invité d’honneur.

Tant que nous sommes dans les vidéos, voici celle du Festival des Bastides de Saint-Agne, que je viens enfin de réaliser. Vous la retrouverez également sur le site du Festival ICI, avec les tableaux primés, à la page des rétrospectives, année 2016.


Et pour terminer ce billet, le dernier tableau en cours sur le chevalet. 

Mise en route d'un nouveau projet.
Celui-ci est très particulier, puisque nous sommes deux à le réaliser. J’ai invité Lucile, une de mes élèves à participer à ce challenge, vous vous souvenez ? Le billet 203, c’est ICI. Elle a posé, j’ai réalisé le dessin (ceux qui étaient à Mescoules s’en souviennent), puis je lui ai confié pour qu’elle y apporte sa touche avec ses arabesques si particulières et le décor. 
La maquette de Lucile.
Ah oui, petite précision depuis le billet 203, elle a eu son BAC ;) .
De sa maquette, j’ai commencé à réaliser le tableau et imaginé un entourage pour y développer son projet. 


Un entourage qu’elle va réaliser elle-même. 



Communion des univers, conjugaison des talents, un aboutissement total pour moi dans la transmission de ma passion et un partage avec un être que j’apprécie beaucoup.

Travail en cours
A bientôt

PS : Pour les élèves
Deux jeudis de cours supprimés pour ceux de Lalinde, dur dur.
Pour rattraper ces cours, je propose le vendredis 25 novembre et les vendredis 2 ou 9 décembre pour les ados. Les cours auront lieu à 18 h 00.
Pour les adultes, qui n’ont pas la possibilité de se libérer le vendredi, je propose deux cours de 3 heures, les jeudis de leur choix.

Quant à ceux de Bergerac, il n’y aura pas cours lundi prochain, ils sont reportés au lendemain, mardi 22. Mais pour ceux qui ne pourront être là le mardi, je leur propose également deux cours de 3 heures les lundis suivants.



vendredi 4 novembre 2016

210 – Du nouveau partout.

J’ai réintégré mon atelier, et je viens d’achever le 17e et antépénultième Fauteuil, celui de Maéva. Ceux qui me suivent sur Facebook ont vu son évolution et ont assisté à la petite mésaventure qui m’est arrivée : censuré par Facebook, ce qui a donné lieu à quelques débats. Voici la photo incriminée. Le blog a cette fois l’avantage !


Cette anecdote m’a permis de prendre conscience de la puissance et l’interaction immédiate de Facebook, impressionnant. Au début, je dois l’avouer, je me suis un peu senti débordé. Et puis il y a eu les commentaires d’ « amis » américains ce qui a donné lieu à un échange des plus enrichissants.


Sur Facebook, il se passe d’autres choses et c’est ainsi que j’ai appris, avec un grand bonheur, l’ouverture d’une galerie dédiée uniquement aux pastels. Et pour cause, elle sera tenue par Karine et Stéphane, les repreneurs de la société Girault. 


Basée à Montignac, à deux pas de Lascaux 2, dans notre cher Périgord. Le triangle d’or est ainsi formé, entre Feytiat, Saint-Aulaye et Montignac, le Sud-Ouest devient la Terre du pastel. Ouverture prévue au début du mois de décembre. Évidemment, cette galerie sera aussi un point de vente des pastels Girault.

Là, ce n’est pas sur Facebook que je l’ai appris, mais sur le catalogue du Géant des Beaux-Arts partenaire de l’opération. Une émission de télévision consacrée à un concours (c’est la mode) réservé aux peintres et dessinateurs amateurs et en primetime s’il vous plaît, sur France 2. Cette émission sera présentée par Marianne James et s’intitulera « À vos pinceaux ». 


À l'issue de chaque prime, une personne se voit éliminée, ses travaux n'ayant pas été validés par deux jurés qui tout au long des épreuves auront aussi donné de nombreux conseils aux participants. Les deux jurés sont Bruno Vannacci, professeur d'arts appliqués, diplômé de l'académie Spinelli à Florence et Fabrice Bousteau, rédacteur en chef du périodique Beaux Arts Magazine. Les dates de diffusion ne sont pas encore définies, mais cela devrait être pour fin novembre / début décembre.


Et pour terminer, je tiens à remercier tous ceux qui ont fait le déplacement lors du vernissage chez Paolin Musique. Ce fut une très belle soirée, merci à Philippe et à Chantal pour leur accueil au sein de leur établissement et pour leur organisation irréprochable. Vous étiez plus d’une centaine ce soir-là. L’expo devrait durer jusqu’à mi-novembre.


jeudi 6 octobre 2016

209 – Bientôt

Le premier juillet dernier, je vous faisais part de l’avancement du dix-septième Fauteuil et puis, les expos, les stages, les vacances, la rentrée… Plus rien. Hier au soir, je suis entré dans mon atelier pour y ranger une boîte de pastels de l’Artisan Pastelier, que j’ai achetée au Festival des Bastides. Sur mon chevalet, protégé par une feuille de cristal, le Fauteuil de Maéva, resté au même stade. J’ai balayé du regard ce lieu qui m’est si cher. Ouvrir mes tiroirs pour y ranger ces nouveaux bâtons, toucher les craies, les crayons. Tout est là, il suffit de soulever le cristal, d’affûter les crayons, d’allumer la chaîne hi-fi et l’ordinateur et l’atelier reprendra vie… Bientôt.


Mais pour l’instant, je dois encadrer tout un tas de tableaux que vous avez déjà vu sur le net, mais pas en vrai, et ce, pour le 14 octobre prochain où je vous convie à ce vernissage qui aura lieu chez Paolin musique. Quinze ans que je n’ai pas exposé à Bergerac, un petit événement en soi. Un résumé de mes divers sujets, dont l’un des Fauteuil, qui fait l’affiche, seul de mes tableaux où l’on peut y voir un instrument de musique.


Alors ? On boit un verre ensemble vendredi prochain ?

jeudi 22 septembre 2016

208 – L’hiver approche.

Si pour beaucoup, cette saison à venir est synonyme de froid, de journées raccourcies et d’humeur maussade, pour moi, c’est le moment de la création, l’instant où je vais réintégrer mon atelier, en compagnie de mon chat, qui lui déjà, chauffe la place, et m’y attend.

Mais pour l’instant, je me dois d’être présent tous les jours à l’Académie, pour renseigner d’éventuels futurs élèves. L’occasion d’ailleurs de reprendre les crayons, afin de chauffer la main. Je publierai sans doute ces esquisses sur Facebook. 


À propos du réseau social, pour ceux qui ne veulent pas y adhérer, j’ai mis en place un moyen de le consulter via mon site internet, choisir l’onglet «Blog & Facebook », ou cliquez ICI.

Parmi les projets de manifestations et d’activités, deux stages à venir, l’un à Graveson dans les Bouches du Rhône, une initiation au dessin à Châteaurenard et un autre stage dans le Gers.


L’exposition personnelle à Bergerac, chez Paolin Musique, est en train de se mettre en place et je prépare également une exposition où je suis invité d’honneur pour la partie peinture à Bordeaux, plus exactement à Talence.

Cet hiver verra la fin du cycle du Fauteuil et ainsi je clôturerai une page de ma carrière pour me consacrer à d’autres sujets, mis de côté depuis quelque temps. En attendant, voici la vidéo du 17ème Fauteuil.


A bientôt.

mercredi 14 septembre 2016

207 – La rentrée et Saint-Agne.

Les aléas du calendrier ont fait cette année, que l’inauguration de la 5e édition du Festival de Bastides à Saint-Agne était un peu plus avancée en ce mois de septembre, conjuguée à la rentrée de l’Académie Pictura, l’emploi du temps fut très serré pour moi. Mais voilà, aujourd’hui l’Académie a repris son activité et le festival est ouvert au public. Les préparatifs sont terminés.

Je vous propose un petit reportage photo sur ce que furent ces préparatifs du festival qui se terminèrent par un merveilleux vernissage où le public fut une nouvelle fois au rendez-vous, malgré la chaleur. Mais cela fera l’objet d’un autre billet :) 

Les premiers sont arrivés

De belles et grandes surprises.

Agencement des œuvres, opération délicate.

Dernière vérification avant...

... L'accrochage.

Cet escabeau, je l'ai gravi plus de 250 fois

Accrochage terminé !


Essais de l'éclairage

Karine et Stéphane Loiseau, les dignes successeurs de M. et Mme Petit à la fabrication des pastels Girault (ici avec Viviane Valérie)...

... Sont venus installer un fantastique stand...

Etourdissant, non ?

Les stocks, catalogues et revues de Pratiques des Arts.

La mise en présentoir.

Affichage de nos sponsors.


Il n'y a plus qu'a attendre les visiteurs.
  
Un message particulier pour tous mes fidèles élèves du lundi,
à vos agendas !
Comme chaque année, on ne compte plus les lundis fériés. En 2017, ils seront au nombre de quatre. Comme vous en avez désormais l’habitude, les cours prévus ces jours-là seront reportés au mardi suivant, aux même horaires. Voici donc les dates concernées :
 Lundi 17 avril reporté au mardi 18.
 Lundi 2 mai reporté au mardi 3.
 Lundi 8 mai reporté au mardi 9.
Lundi 5 juin reporté au mardi 6.

Venez nombreux voir ce splendide petit festival qui vous réserve de bien belles surprises.
A bientôt.


dimanche 3 juillet 2016

206 - Ma passion du livre audio


Je vais vous présenter une de mes passions, le livre audio. On en a parlé avec certains d’entre vous et j’en ai même prêté à quelques-uns, surtout à mes ados, pour leur faire découvrir que l'on peut écouter autres choses que de la musique dans le car scolaire. Pour ceux qui ne l’avaient pas remarqué, et il y en a, sur ce blog en haut à droite, je vous fais part du livre audio que j’écoute au moment où je poste le billet. 


Qu’est-ce que le livre audio ? C’est un truc cent fois plus génial que la liseuse électronique qui finalement a pour seul avantage, de pouvoir emmener dans votre poche la totalité de votre bibliothèque, gadget. Mais que faire de votre liseuse électronique quand vous êtes au volant, par exemple ? 


Pas grand-chose, en revanche, le livre audio, au volant, vous pouvez l’écouter. Il a cet extraordinaire avantage, c’est que vous pouvez l’écouter quand vous avez les mains occupées à autre chose. Conduire, jardiner, cuisiner, bricoler et lire en même temps, c’est fantastique. 
Quand je peins, quand je conduis, quand je fais des encadrements, j’écoute quelqu’un qui me raconte une histoire. C’est exactement la même chose que d’écouter la radio, les infos, les Grosses Têtes ou France Culture (c’est pour le grand écart, LoL), et cela ne vous empêche pas de conduire, faire le ménage, poser l’étagère, planter le rosier.

Certains m’ont affirmé, en grimaçant, cela ne peut pas être la même chose. Moi, je n’ai pas vu la différence, mon imaginaire fonctionne de la même manière. En plus, le lecteur lit bien plus vite que moi, un autre avantage et il lit très bien. Et puis on peut s’arrêter quand on veut et revenir quelques pages en arrière, si je puis dire. Mais pour vous persuader, je vous propose d’écouter quelques extraits, deux voix de femme, deux voix d’homme, quatre ambiances ; cliquez sur chaque titre.
Alors ? Pas convaincu(e) ? Cela ne vous a pas donné l’envie d’écouter la suite ?

Passons aux choses pratiques. Le livre audio ne coûte pas plus cher que le livre papier, parfois même un peu moins en téléchargement. Le livre audio est vendu sous deux formats, en CD, ou moins cher, en téléchargement. Ce sont des fichiers mp3, donc lisibles par n’importe quel lecteur CD ou DVD, les PC et tablettes et les autoradios relativement récents, par les lecteurs mp3 et les téléphones mobiles.
On les trouve évidemment sur Internet, mais aussi chez votre libraire. J’ai acheté pratiquement tous mes titres chez Montaigne, libraire à Bergerac. J’en ai même vu chez Leclerc.

Il existe trois grandes maisons d’édition, Audiolib détenue à 60 % par Hachette Livre et à 40% par Albin Michel. 
Audiolib
Sixtrid                                            Gallimard

Sixtrid et Gallimard, mais il y en existe d’autres à qui veut chercher. Et pour se tenir informé de l’actualité et des sorties, deux sites, Librium que je conseille et Bookd’Oreille.

D'ailleurs Book d'Oreille a réaliser une petit reportage au studio "5 sur 5", lors d'un enregistrement pour Audiolib ici : https://www.youtube.com/watch?v=9MSQtvIMKjI

Voilà, vous savez tout ou presque. Sachez que dans les pays anglo-saxons, près de 50% des livres sortent simultanément en audio et papier et que les jeunes dans les pays nordiques et germaniques écoutent plus de titres qu’ils n’en lisent.
Évidemment, l’audio ne remplacera jamais le papier. Tous ceux qui aiment lire aiment aussi l’objet, le livre. Mais pour moi, mis à part pendant les vacances, j’ai beaucoup de mal à trouver le temps de lire. Le livre audio m’a permis de « lire » plus de 120 titres en moins de 3 ans. Il m’a permis également d’aborder des titres qu'avec le manque de temps, je n’aurais certainement pas entrepris la lecture.

Il ne vous reste plus qu’à essayer… Écoutez, c’est un livre !


"Celui qui lit,
vit mille et une vie.
Celui qui ne lit pas,
ne vit qu'une seule vie, la sienne."
George R. R. Martin