Translate

Nombre total de pages vues

mardi 29 juin 2010

46 - Le début du marathon estival

Si vous suivez un tant soit peu mes déambulations artistiques de l'été, vous savez le nombre un peu exceptionnel d'expositions auxquelles je participe. Autant dire que cet été va se résumer en une espèce de marathon entre les dépôts et retraits des œuvres et les vernissages. Un marathon qui a commencé ce week-end avec le dépôt, chez mon confrère Peter Thomas à Saint Méhard de Gurçon de huit tableaux pour Feytiat. En effet Peter a la gentillesse de me les amener au Festival m'évitant ainsi le voyage en ce lundi matin, à charge de revanche. Mais ce n'était qu'une halte, puisque nous avons,Martine et moi-même, poussé la route jusqu'à la Baule.

Plus exactement nous sommes allés dans le petit village de Mesquer, l'un des sites de l'exposition "L'Art du pastel en presqu'ïle de Guérande" où le Maître pastelliste Chris a invité ses amis, dont j'ai l'honneur de faire partie.

Expositions organisées conjointement par l'association AP2A et la Communauté d'agglomération Cap Atlantique, d'où les différents sites : Pouligen, Guérande, Mesquer, Saint-Lyphard et Pénestin.
Je peux vous assurer, qu'en presqu'île de Guérande, ils savent très bien recevoir. C'est d'ailleurs la première fois que je vois un vernissage où parmi les traditionnels plats de petits fours, trônaient de grands plats d'huîtres.

Je fus agréablement surpris de l'enthousiasme des gens à l'annonce de ma présence. Une fois de plus, j'ai pu remarquer que ce sont les femmes qui réagissent face à mes vieilles carrosseries et à leur poésie, les hommes décidément les préfèrent neuves, rutilantes et vrombissantes.

Nous avons été étonnés par la qualité des lieux d'expositions, dignes d'un Feytiat en plus petit et Chris a une nouvelle fois officié avec talent pour l'agencement de toutes ces œuvres si différentes les unes des autres. Je vous laisse découvrir les lieux et si le cœur vous en dit ou si vous passez vos vacances dans cette jolie région, n'hésitez pas à faire le détour.

Mesquer - La salle à l'étage


Mesquer - Rez-de-chaussée


Guérande


Guérande


Salle du Rex au Pouliguen


Salle du Rex au Pouliguen


Salle du Rex au Pouliguen
Là où autrefois les affiches de films s'étalaient...


Ambiance de la presqu'île de Guérande


Une belle surprise vous attend chez votre marchand de journaux. Pratique des Arts a renouvelé son numéro hors-série spécial pastel à l'image de celui de l'année dernière.

Je ne résiste pas à vous livrer son contenu :
- Les principaux festivals autour du pastel en France
- Nathalie Picoulet
- Michæl Norman
- Claude Texier
- Philippe Janin
- Sergueï Oussik
- Claude Bauret-Allard
- Jean-François Le Saint
- Marie-Elise Larène
- Pénélope Milner
- Cynthia Blair
- 2 portfolios des pastellistes du monde entier.

Courez vite l'acheter, pour 8,00 €, ce n'est que du bonheur. Je vous souhaite une bonne lecture…

mardi 22 juin 2010

45 - Les ateliers du dimanche.



Il fut une époque où les ateliers du dimanche étaient le rendez-vous incontournable des passionnés de dessin et de peinture. La diminution des effectifs de l'Académie et la situation économique actuelle ont rendu l'organisation de tels ateliers beaucoup plus difficiles, au grand regret de ceux qui les ont connus. L'ambiance y était toujours excellente et tout à fait différente des habituels cours. Le brassage des habitués des cours de Bergerac avec ceux des autres ateliers,

Couze, Castillonnès ou Lalinde donnait un échange et une émulation nouvelle. De plus, ces ateliers d'une journée permettent de travailler de manière différente qu'en cours de deux heures et notamment de travailler sur le motif, c'est-à-dire

avec des sujets réels, qu'il s'agisse de natures mortes, de compositions florales disposées devant les élèves ou, quand la météo le permet, d'aller in situ pour un paysage. Tout le monde se retrouve confronté à de nouvelles difficultés à résoudre, à surmonter et le plus souvent,

l'élève se découvre de vrais talents d'interprétation que la copie d'après photos ne révèle pas ou peu.

Le premier atelier, dimanche 13 juin.
Après plus de trois ans sans pouvoir réussir à réunir suffisamment d'élèves pour organiser un tel évènement, cette année j'ai enfin pu inverser cette tendance. Le premier atelier, d'une demi-journée a pu se réaliser grâce à ce blog et au billet que j'avais consacré à l'encadrement. Avec l'aide inestimable de Sébastien Palade, qui a trouvé un fournisseur de baguette dite "Caisse américaine", nous avons pu répondre à la demande d'un certain nombre d'entre vous qui voulaient en savoir plus sur ce type d'encadrement, simple à réaliser et surtout 2 à 3 fois moins cher que le plus simple encadrement.

Hébergées dans les locaux de Sébastien à la Galerie Beaux-arts Bergerac, une douzaine d'élèves se sont retrouvées avec leur plaque de contre-plaqué, leur verre prédécoupé, leur caisse américaine qu'elles avaient commandée préalablement à Sébastien. Après une petite démonstration de ma part, elles se sont jetées sur les outils, les règles, tournevis et perceuse mis à leur disposition. Voici le reportage photo de cette joyeuse après-midi où, au final, elles ont pu toutes repartir avec leur œuvre encadrée.


Elles se sont toutes entraidées


Découpe des passe-partout, méticuleusement


Sébastien, toujours disponible


Fixation du cadre caisse américaine et du dispositif d'accroche du tableau, c'est presque fini.



Et voilà le résultat !


J'ai rajouté, en haut à gauche de cet écran, dans le bloc vert sous l'image, pour celles qui ont besoin d'un aide-mémoire, le lien vers le billet où j'expliquais pas-à-pas l'encadrement avec une caisse américaine, où vous pouvez aussi cliquer ICI

Le deuxième atelier, dimanche 20 juin.
Cette année, les cours avec modèle vivant ont tenu leurs promesses, même auprès des adolescents qui ont adoré ce rendez-vous mensuel. Ils ont fidélisé la plupart de celles qui s'y sont inscrites et ont vu les plus anciennes effectuer d'énormes progrès. J'avais fort envie que cette année se conclue sur une journée entière de travail pour aller plus loin que la simple esquisse, aussi poussée soit-elle, d'un nu. Malheureusement avec une dizaine d'élèves inscrites à ce type de cours il est pratiquement impossible d'arriver à les réunir toutes pour un dimanche.

C'est grâce à celles qui ont bien voulu s'essayer pour la première fois à ce type d'exercice que cet atelier a pu se réaliser. Merci donc à Nathalie, Michèle, Frédérique, Jany et Sarah, qui par leur présence ont rendu possible cet atelier. D'ailleurs elles ont réalisé des prouesses pour une première fois. Merci aussi à Isabelle, un très joli modèle, qui vient de nous rejoindre dans cette aventure picturale. Là encore, ce fut une journée mémorable pour chacune et l'occasion pour notre ami Sébastien de retrouver ce plaisir unique du travail avec modèle. Encore merci à lui pour nous avoir accueillis.


De bon matin, après le café de bienvenue, tout le monde est au travail.



Les débutantes se sont fort bien débrouillées



Dans un atelier de modèle vivant, il y a la pose et faire la pause. Ici c'est la pause déjeuné.



Isabelle, notre magnifique modèle.



La troupe au complet, sauf moi (je fais la photo)



Cette fois avec moi, qui fait la photo ?

Des expériences à renouveler, si le cœur vous en dit.

PS : Il est arrivé quelques mésaventures à notre Céline, sur les sentiers de Compostelle. Mais elle est repartie, c'est le principal. L'aventure est à suivre ICI.

vendredi 11 juin 2010

44 - Double billet

Première partie : Barbara.
Elle est la première de mes modèles à oser s'exprimer sur mon blog en émettant un commentaire sur le billet N° 39 - "Le nu féminin exclusivement". Cela me touche beaucoup et en quelques mots elle résume très bien l'ambiance de nos séances de travail :
"En tant que modèle de notre petit Jean-Charles, je puis vous confirmer que c'est un délice de travailler avec ce doux et talentueux peintre. Je sens son regard empli de respect, de douceur, à la recherche de la pose la plus jolie, qui retranscrira le plus de féminité.
Merci encore Jean-Charles pour notre jolie complicité… et le travail qui en découle."



Deuxième partie : Le blog a un an !
Le 12 juin 2009, sur internet, apparaissait Le blog de l'artiste et son premier billet. L'idée était de communier avec les élèves qui s'intéressent un peu à ma carrière et de partager ma passion avec mes amis disséminés aux quatre coins de la France, voire même un peu plus loin. Je ne m'attendais pas à un tel succès…

Aujourd'hui, j'envoie mon courriel d'alerte de mise à jour à plus de 250 contacts. Un certain nombre d'entre vous le relaient à des proches qui eux-mêmes le relaient peut-être. Je peux donc estimer à près de 500 lecteurs assidus. Il est lu aux quatre coins de la France (voir les commentaires provenant de Lille, où je n'ai jamais mis les pieds, ou de Marseille), mais aussi en Belgique, en Angleterre, en Suisse et voire bien plus loin encore (New York, Californie, Australie, Afrique, Indonésie…). Le blog est consulté chaque jour et j'en suis le premier étonné. Merci à vous qui me soutenez en commentant mes billets, en me félicitant oralement. Merci aussi à vous tous qui restez anonymes mais qui néanmoins me lisez attentivement.

Cette première année de blog aura été riche en évènements : Ma première exposition officielle au Festival Internationnal du Pastel à Feytiat. Ma première exposition en région parisienne dans la prestigieuse demeure de Gustave Caillebotte, à Yerres. L'exposition de l'Académie à la Galerie Beaux-arts Bergerac et son immense succès. Une émission radiophonique dans les "Rendez-vous de Julie" sur les ondes régionales de Bergerac 95. Deux articles dans la revue nationale Pratique des Arts et surtout la sortie du DVD "L'art du nu"

Ce DVD est produit par la même revue et réalisé par la jeune Céline Chevallier.


Le 12 juin 2010, le blog a un an et Céline Chevallier en ce 12 juin, arrimera son sac à dos, quittera son petit appartement de Montreuil-sous-Bois et entamera une marche de 2131 km, sur le Chemin de Compostelle. D'ailleurs elle a publié sur son blog un deuxième message (J-2). Je compte sur vous pour réserver à leur blog (aux Céline), le même succès qu'au mien.

Un jour, qui est de plus en plus proche, je marcherai sur tes pas Céline et je penserai à toi. Bon voyage.

lundi 7 juin 2010

43 - Le rendez-vous mescoulésien.

C'est un lien particulier qui nous unit, la commune de Mescoules et moi-même et c'est un lien qui est en train de se nouer entre l'Académie et ce petit village. Cela faisait deux ou trois ans que nous n'avions plus participé à cette manifestation si sympathique.

Roger Lapouge, Maire de Mescoules, a voulu que nous revenions, cette année, participer à cette journée festive qu'est le vide-greniers nocturne. Et pour ce faire, lui et le Comité des fêtes ont mis les petits plats dans les grands, car cette année, nous étions les seuls à exposer et nous avons bénéficié de toute la salle des fêtes qui a été spécialement aménagée.


La salle des fêtes du petit village

Ici je remercie tout d'abord, tous ceux et celles qui ont prêté une œuvre pour cette manifestation qui est la plus courte exposition que l'on puisse faire, mais aussi l'une des plus sympathiques. Je remercie la municipalité de Mescoules et tous ses habitants pour leur accueil toujours aussi chaleureux. Je remercie le Comité des fêtes pour le soin et le cœur qu'il met à la réalisation de cette journée. Je remercie le ciel qui a bien voulu être clément pour cette journée et je remercie ceux qui ont fait le déplacement et qui sont restés pour le repas, ils ne l'ont pas regretté, je crois.

La Volvo, cette fois remplie de VOS tableaux !


La salle des fêtes prête à se transformer en galerie d'un jour.


Alignement des tableaux et occultation des fenêtres.


Monsieur le Maire en pleine préparation des panneaux.


Disposition des oeuvres.


Accrochage, tout le monde s'y est mis.


Il ne manque plus que les visiteurs.


Le tag, ben ce n'est pas mon fort.
Ça rend humble vis-à-vis des jeunes artistes du Mai des Arts...


Enfin, c'est lisible, non ?


Pendant ce temps, d'autres se sont installés. Le vide-greniers a débuté.


Les hommes au barbecue...


géant,


les femmes aux fourneaux,


pendant que d'autres sont au service.


Léa, présence double, comme artiste pastelliste exposante
et tenant son propre stand au vide-greniers.


Le moment le plus convivial de la journée.


Les absents ont toujours tort...


Roger Lapouge, Maire de Mescoules, merci encore pour cette merveilleuse journée, une de plus.

______________________________________________
PS : Je vous signale que nos Céline ont publié leur premier message sur le blog "Chemins de femmes" avec une petite vidéo qui donne un avant goût de ce que seront leurs billets. Le moment du départ approche. Retrouvez les en cliquant ici.