Translate

Nombre total de pages vues

lundi 22 juillet 2019

240 – En pleine production !



Je suis en pleine production et ceux qui me suivent sur Facebook s’en sont bien rendu compte. C’est le bon moyen pour vous reparler de la gestion de ma production via mon logiciel de classement photo, Lightroom, pour ne pas le nommer.
Ce logiciel est devenu l’épine dorsale de mon travail et pas uniquement pour ma peinture, mais nous en restons là, le reste étant privé 😁

Dans ce qu’on appelle ici les collections, qui se gèrent exactement comme des dossiers ou répertoires dans Windows ou Mac, j’y range par sujet toutes mes photos prises, par exemple on voit que dans la collection "Arlésiennes", j’ai 3123 photographies, une paille ! 😃. C’est ici que je vais piocher des éventuels sujets.

Toute les Arlésiennes en un clin d’œil, enfin un gros clin d’œil.
Dessous on voit que j’ai créé une suite logique de collections qui vont du projet d’un tableau aux photos des tableaux terminés. L’exécution d’un tableau commence par une idée de projet et dans cette collection j’ai des sous-collections par thème dont celui de la saga des Arlésiennes. 
Le cheminement d'un projet
Cliquons sur la collection « Univers » et la sous-collection « Artémis la Rouge » qui éventuellement sera le titre du tableau, mais pas sûr. On y trouve trois photos d’un de mes modèles et cinq autres photos récoltées de-ci de-là qui me serviront à créer l’univers de ce futur pastel. 

Un futur projet
Si on clique sur la sixième sous-collection « La saga des Arlésiennes » on voit qu’un certain nombre de projets sont en gestation. Certains seront exécutés, d'autres pas, d’autres encore finiront à la poubelle physique et disparaîtront de Lightroom. 

Les chiffres à droite sont le nombre de photos de chaque projet.

Exemple d’un projet pour les Arlésiennes « A cheval 3 »

Puis il y a l’exécution du tableau (TBLX en cours). On voit sur la photo que j’ai 5 tableaux en cours d’exécution dont trois pour les Arlésiennes. Voici l’exemple de « habillage #8 » et le pastel pas encore terminé.

Un projet en cours d'exécution
Enfin, il y la collection des tableaux exécutés, voici l’exemple pour « Habillage #11 » avec les deux photos qui ont servi à la création et la photo du tableau terminé que l’on retrouve également dans la collection « La saga des Arlésiennes » qui correspond à la galerie du mon site Internet.

Projet terminé.
La saga des Arlésiennes à aujourd'hui.
L’intérêt, et on le voit, c’est qu’une même photo peut se trouver dans plusieurs collections. Et tout ce classement est totalement virtuel puisque la vraie photo est rangée sur un disque dur et ne bouge jamais de place, donc aucun risque.

Vous connaissez tout de mon organisation et la façon dont je traite mes projets. Quant à Styx, bof, il s’en moque un peu de tout ça, un truc d’humain…
Et surtout, n'oubliez pas de vous abonner 😉
(voir l'onglet "comment s'abonner en haut du blog)
Et surveillez votre boîte mail, le message de FeedBurner a tendance a passer dans les indésirables (spam).


A bientôt ✌😃

dimanche 16 juin 2019

239 – Les dernières nouvelles

C’est l’anniversaire du blog ! Il ne fallait pas que je rate cette occasion pour écrire un nouveau billet. 10 ans qu’il existe, et même si ces derniers temps, je n’ai pas beaucoup de temps pour l’alimenter, il est toujours là. Il faut dire que ces derniers temps ont été sacrément animés. C’est l’occasion de revenir sur des faits marquants avec du texte et beaucoup de photos.

Tout d’abord la fermeture de l’Académie de Bergerac. Un grand moment et une sacrée belle surprise que m’ont réservés mes chers élèves qui me sont devenus très chers. Boissons, toasts et un sacré beau cadeau. 

Surprise ! Ils étaient pratiquement tous là.




D’ailleurs à ce propos, je suis en train de concocter un blog qui sera consacré à notre périple de cet été et où l’on vous tiendra au courant, très chers ex-élèves de Bergerac, de la dilapidation de ce joli cadeau. Vous serez ainsi un peu avec nous, en Bavière.



Voilà, une nouvelle page de ma vie vient de se tourner.

Cela a commencé fort, avec 40 de fièvre et quasiment 10 jours au lit, un truc qui ne m’est jamais arrivé en 20 ans d’exercice et vlan, à la retraite... une fois remis, ce fut le déménagement, vider les lieux et ce ne fut pas une mince affaire. D’ailleurs on était tellement affairés qu’on n'a même pas pensé à prendre quelques photos, sauf celles de l’Académie vide 




et celle-ci…


J’ai enchaîné avec une semaine en Bourgogne, pour une première participation à une exposition à Gevrey-Chambertin, excusez du peu. Un merveilleux moment, des gens adorables et une exposition où j’aurai plaisir à revenir dans deux ans. 







Ce fut également l’occasion de goûter à ce qui devrait être ma nouvelle vie. Expos et visite de l’endroit où elles auront lieu, lier l’utile à l’agréable. Combien de fois j’ai déposé ou repris des tableaux sans jamais rien voir d’autre de la région où j’étais que la salle d’exposition ? Cela va changer !

Une semaine plus tard, nous étions au Mans pour le Grand Prix de France de moto. Un retour toujours agréable à ce que fut l’une de mes anciennes vies, photo-reporter / journaliste, graphiste. J’ai vécu 5 ans dans ce milieu, ce microcosme nomade et j’y ai gardé quelques amis.


Quinze jours plus tard ce fut la 15e expo à Mescoules et quand on voit le temps qu’il fait en ce mois de juin, on se dit que l’on a eu une sacrée chance d’avoir plus de 30° ce week-end là. 
Cécilia 14 ans

Lilou 15 ans

Isabelle

Cécile

Coline 14 ans

Et moi.

Public attentif
Cette année, j’étais entourés de pas mal de mes jeunes élèves, la relève quoi. Là aussi, ce fut une excellente journée et le bonheur de retrouver de visu les pastels de Cécile et de travailler à ses côtés. 

Aujourd’hui, je peux enfin revenir à mon atelier et à mon chevalet, retrouver mon compagnon de création et ne songer qu’à mes futurs pastels. 

Mon atelier est aussi la niche préférée de Styx.



Une nouvelle vie commence avec une série de trois expositions en octobre et surtout une grande exposition en Pays d’Arles en mars 2020. Il y a du boulot sur la planche !








Et surtout, n'oubliez pas de vous abonner 😉
(voir l'onglet "comment s'abonner en haut du blog)
Et surveillez votre boîte mail, le message de FeedBurner a tendance a passer dans les indésirables (spams).

A bientôt ✌😃

mercredi 15 mai 2019

238 – Nouveau départ


Après vous avoir expliqué mes phases de préproduction, je pourrai vous en faire part lors d’une prochaine réalisation. Mais pour le moment j’organise ma nouvelle vie. La maison est envahie de cartons, meubles, chevalets, malles provenant de Bergerac. Il faut tout ranger, tout réaménager et en plus de tout ça, s’occuper du futur festival de pastel & dessin des bastides. Je n’ai pas l’impression d’être à la retraite, pour l’instant. Sauf que, la semaine dernière, j’ai eu un petit aperçu de ce que seront mes voyages pour telle ou telle exposition.

Le salon de Pastel en Bourgogne, à Gevrey-Chambertin ne dure qu’une semaine. C’est la première fois que j’allais y exposer et ce qui m’a plu, c’est que ce salon est ouvert au dessin, comme à St-Agne. J’y ai donc proposé 3 sanguines et pour cette première fois, j’ai décidé d’y rester la semaine entière et ainsi pouvoir, malgré la pluie, visiter cette belle région. Allier l’utile à l’agréable. Et ce fut une merveilleuse semaine.


La région certes est belle, mais surtout je fus accueilli par une équipe des plus sympathiques, dynamique, passionné, bon enfant et bon vivant. Et c’est dans de tels salons que l’on se rend compte que l’on appartient à une vraie famille, celle du pastel. J’y ai retrouvé quelques collègues et amis pastellistes, j’ai fait de nouvelles connaissances ou transformé des connaissances virtuelles en réelles. L’équipe de Babette Rhodde est vraiment merveilleuse et contribue au succès de cette exposition, car succès il y a eu. Les records d’affluence ont été battus plus de 1800 visiteurs en une seule semaine, et j’ai pu y observer un public averti et amateur qui n’hésite pas à poser toutes sortes de questions souvent pertinentes. 









Fort de cette expérience, j’ai déjà ciblé pour l’avenir, d’autres expositions en d’autres régions où, jusqu’à présent, je ne suis pas encore allé et je reviendrai à coup sûr en 2021 à Gevrey-Chambertin avec des pastels ce coup-ci.

Et puis ça y est, la grande expo en pays d’Arles que j’espérais est quasiment programmée et bien évidemment je suis très largement en retard de production. 


Je vais réinvestir mon atelier et mettre les bouchées doubles. Vous voyez, pas de quoi s’ennuyer à la retraite.


A bientôt 👋😃