Translate

Nombre total de pages vues

vendredi 17 octobre 2014

171 - Les expos en milieu rural

Je suis toujours étonné des lieux où se déroulent les festivals et salons artistiques. Dans des petits et voire très petits villages, comme notre festival des Bastides. Certes, parfois ceux-ci sont situés très proches de grandes villes comme Villepinte, entre Carcassonne et Toulouse, ou Saint-Gelais, tout pès de Niort. Mais ce n'est pas pour cela qu'ils font plus d'entrées, par exemple, le salon du Chesnay, en région parisienne, à deux pas de Versailles et qui ne fait pas plus d'entrées que nous à Saint-Agne. La réalité est souvent bien loin de ce que l'on peut imaginer.
C'est ainsi que j'ai participé aux 13e rencontres artistiques du Val d'Anglin à Bélâbre. Et là encore, je fus étonné de l'endroit. Un petit village perdu dans la Brenne. Une campagne magnifique, une petite salle des fêtes comme tant d'autres, transformées pour une semaine en une très digne salle d'exposition. Et treize ans que cela dure avec des têtes d'affiche impressionnantes et internationales aussi bien en peinture à l'huile, qu'en aquarelle ou en pastel voire sculpture. Cette année, j'ai accroché mes pastels à côté de ceux de Thierry Citron. Quant à ceux qui lisent Pratique des Arts, les aquarellistes David Chauvin et Joëlle Krupa-Astruc leur sont familiers. Tout cela laisse envisager un bel avenir pour notre festival des Bastides.


Le festival des Bastides à Saint-Agne a fermé ses portes, il y a quinze jours. De l'avis de l'ensemble des visiteurs, le niveau a très nettement évolué. Cela révèle que le public a été agréablement surpris. On le doit à tous ces artistes, amateurs comme professionnels, tous talentueux, qui parfois viennent de loin, pour participer à notre petit événement. Et cette année, nous avons eu la présence, même si la période électorale s'est révélée favorable à une telle visite, du Sénateur de la Dordogne, Bernard Cazeau ainsi que la Députée du Grand Bergeracois, Brigitte Allain. Je crois qu'ils ont été agréablement surpris par le niveau de l'exposition ainsi que par la qualité de sa présentation. 

Je suis très fier, en tant qu'enseignant à l'Académie Pictura, d'avoir eu trois de mes élèves primés lors de ce salon et deux autres par le public. Je suis également très heureux en tant que partenaire de l'événement d'avoir parrainé avec le soutien de la revue Pratique des Arts le prix de l'encouragement réservé aux jeunes de moins de 22 ans. Pauline Joseph a remporté ce premier prix et est repartie avec une boîte de pastels Unisson Colour et un abonnement d'un an à Pratique des Arts avec le supplément des cahiers du pastel. Je remercie Pierre-Louis Raux, Charlotte et Soline Amir-Thamasseb d'avoir bien voulu participer. Et que dire du prix du public décerné à Soline, 16 ans, pour son magnifique tigre.
La plupart des pastellistes ont un point commun avec moi, la couleur des cheveux ! Pour que notre médium soit défendu durablement, c'est vers les jeunes qu'il faut se tourner. J'espère apporter ma modeste contribution à faire naître parmi certains d'entre eux cette passion qui m'anime. Avec ce prix et en leur permettant de participer à un tel événement, nous leur prouvons qu'ils peuvent exposer et croire en eux. La relève, ce sont eux !


Je terminerai ce billet en remerciant ceux qui travaillent dans l'ombre, ceux qui transforment une simple salle des fêtes en un écrin toujours plus beau. Ceux qui balisent les routes et carrefours pour vous mener à cette exposition, Claude, Bernard et Jean-Pierre.

Je tiens à remercier également le Maire de Saint-Agne, Serge Mérillou, pour son implication et son soutien. Dès le début il a cru à ce projet et c'est un plaisir que nous partageons avec lui de voir la population de son village doubler le soir du vernissage.
Serge Mérillou, la main à la pâte
Merci aussi à l'association Musique au cœur des Bastides. L'union des deux événements, concerts à l'église de Saint-Agne et les nocturnes de l'exposition les mêmes soirs, sont un succès total.
Je vous invite, d'une part, à revenir nous voir et à participer l'année prochaine au 4e festival des Bastides et d'autre part à aller découvrir les tableaux primés sur le site du festival en cliquant ICI.

Que l'hiver à venir soit porteur d'inspirations.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire